voyage plongée

Mes destinations préférées pour un voyage destiné à la plongée

Aucun commentaire

J’ai beau aimer ma ville, Nice, et comprendre les restrictions qui nous sont imposées, je vous avoue que certains jours, l’impossibilité de voyager me pèse.

Parfois, la frustration est si grande que je crois que la simple réouverture des commerces et donc des magasins de plongée pourrait me faire rêver !

D’ici là, faute de plonger dans l’eau, je replonge dans mes souvenirs. Je regarde les photos de mes voyages plongée d’avant, re-visionne des vidéos de ce monde sous-marin qui me manque tant. Il m’arrive aussi de relire d’anciens articles sur mes plongées en Thaïlande, à Bali ou même en France, au large de Nice.

 

Sûr qu’il va falloir patienter avant de pouvoir à nouveau sillonner la planète à la découverte de nouveaux fonds sous-marins. Sûr qu’on va ronger nos freins encore un peu, avant de pouvoir immerger nos têtes et nos corps tout entiers dans les eaux lointaines des plus beaux sites de plongée de la planète.

Je pensais à tout ça et à ma façon de ne pas sombrer dans la morosité quand l’idée m’est venue de rédiger un article dans lequel je vous partagerais :

  • Mes plus beaux sites de plongée parmi ceux que j’ai déjà eu le plaisir de découvrir,
  • Et ceux inscrits sur ma bucket-list de vacances plongées à programmer dès que les feux seront à nouveau au vert. Ou au bleu…

Où plonger la première fois ?

Un baptême local, vite-fait-bien-fait

Il n’est pas toujours indispensable de partir loin pour faire son baptême de plongée. Bien sûr, cela dépend de l’endroit où l’on vit mais ceux qui ont la chance comme moi, de vivre au bord de la mer, peuvent aussi se rapprocher du club ou du centre de plongée le plus proche. Si certains d’entre vous vivent à Nice ou dans ses environs, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec le Club de l’Aigle Nautique. S’agissant des spots où pratiquer, il y a vraiment de nombreux sites de plongée au large de Nice. Mais comme vous pourriez peut-être penser que la niçoise que je suis, manque un peu d’objectivité, je vous invite à lire cet article mais surtout, à jeter un oeil aux photos qui l’illustrent…

Bon, ceci dit, pour être tout à fait honnête avec vous, ce n’est pas à Nice, ni même dans la Méditerranée, que j’ai fait ma première expérience de plongée…

Un grand et lointain voyage plongée pour un baptême au bout du monde

En effet, lorsque l’envie m’est venue d’apprendre la plongée, ma première préoccupation a été de réfléchir aux destinations possibles pour mon futur baptême. Parce que, pour être sincère, je ne l’imaginais pas autrement qu’au cours d’un long et lointain voyage de rêve, dans des eaux tièdes et turquoises.

C’est ainsi que j’ai atterri en Thaïlande, sur l’ile de Koh Phi Phi et plus exactement, dans le club de plongée de René dont la pancarte sur sa devanture indiquait : « M’en bâti sieu Nissart »… Il n’en fallait pas davantage pour nous convaincre mon mari et moi !

J’ai donc eu la chance de faire ma première plongée dans l’un des meilleurs spots du monde. Débutants ou plongeurs confirmés, l’impressionnante richesse des fonds marins de cet archipel vous laissera à coup sûr des souvenirs inoubliables. 

Voyage plongée

Où re-plonger une seconde fois : mes destinations au goût de « reviens-y »

Un voyage plongée aux  Philippines 

Deux séjours dans cet archipel m’ont déjà inspiré beaucoup d’articles de ce blog. Si je ferme les yeux, des dizaines de souvenirs inoubliables remontent à la surface et pourraient facilement m’en inspirer encore autant. Les Philippines ont d’ailleurs reçu deux prix prestigieux lors de la cérémonie des 27ème Travel Awards : celui de « Première destination de plongée en Asie » et celui de « Première destination de plongée au monde »,

Certains souvenirs sont plus subjectifs que d’autres. C’est le cas des « premières fois », et notamment de ma première plongée de nuit à bord du Seadoors. Cette nuit là, j’avais enfin trouvé le courage de confronter mes peurs ce qui en soi constitue déjà un souvenir inoubliable…D’autres souvenirs en revanche, sont plus universels et je suis certaine de les partager avec certains d’entre vous. Par exemple, ceux qui ont déjà fait un voyage plongée dans la partie des Philippines appelée Visayas et qui se sont retrouvés comme moi au milieu d’un ballet improbable de requins baleines, ne l’oublieront pas de si tôt.

Ce n’est pas pour rien, en effet, que les Philippines ont été plusieurs fois récompensées pour leur engagement écologique et pour la qualité de son écosystème. La préservation de l’archipel est une priorité locale à tous les échelons.

Tubbataha

L’attol de Tubbataha, par exemple, est un parc national marin protégé qui mesurait 332 km2 lors de sa création en 1988 et qui fait désormais 968,24 km2 depuis qu’en 2006, la présidente des Philippines Gloria Macapagal Arroyo, a augmenté sa surface de 200 %. Ces mesures de protection permettent désormais de dénombrer à Tubbataha :

  • 11 espèces de cétacés,
  • 11 espèces de requins (dont le requin baleine et le requin corail)
  • et 479 espèces de poissons. 

Au cas où je vous aurais déjà donné envie, sachez que les Philippines ont d’ores et déjà anticipé l’après-pandémie et se préparent à la reprise du tourisme. Le CONSEIL MONDIAL DU VOYAGE ET DU TOURISME (WTTC) ont d’ailleurs récompensé l’archipel pour les efforts déployés et les mesures mises en place pour assurer la sécurité et la santé des futurs touristes. 

 

L’Indonésie :

Plonger en Indonésie est le rêve de nombreux plongeurs autour du globe et je n’ai pas fait exception à la règle. Des photos de fonds marins féériques postées sur des blogs dédiés à la plongée m’avaient bouleversée et il fallait que je vois ça de mes propres yeux.

Alors oui, il faut compter 30 heures de voyage mais je les referai avec plaisir pour plonger une nouvelle fois dans cette région où la biodiversité marine, corallienne notamment, est la plus importante de toute la planète. 

L’archipel des Raja Ampat, entre l’océan Indien et l’Océan Pacifique, se situe en effet au cœur du « Triangle du corail » et ses 600 sortes de coraux sont parmi les plus beaux au monde. L’écosystème de Raja Ampat est si riche qu’un plongeur a établi un record mondial du nombre d’espèces de poissons recensées en une heure : 283 au total. 

Parmi les sites visités dans l’archipel, et un de mes meilleurs souvenirs en voyage plongée, «The Passage» est celui qui m’a le plus marquée et il restera sans nul doute l’une des plus belles plongées de toute ma vie. Visibilité sublime, rayons de soleil obliques qui traversaient une eau rendue verte en raison de la végétation qui s’y reflétait… Tout était réuni dans cette merveilleuse plongée pour nous laisser un souvenir ébloui et le sentiment d’avoir vécu quelque chose de spécial et d’unique…

Où plonger la prochaine fois : ma bucket list de plongeuse

Les Philippines autrement : l’île de Coron 

Je retournerai aux Philippines c’est certain et je serai très certainement tentée de plonger à nouveau à Malapascua ou à Tubbataha Reef… Mais pour m’aider à résister à la tentation, j’ai déjà prévu d’explorer de nouveaux spots et notamment celui de l’ile de Coron au Nord de Palawan.

Plonger à Coron Island c’est déjà la promesse plonger dans des fonds marins d’une rare richesse, comme ceux que l’on trouve dans à peu près tous les spots de plongées des Philippines. Mais l’ile de Coron a aussi un autre intérêt bien connu de certains plongeurs : c’est l’un des plus fabuleux sites de plongée sur épaves au monde. 

Dans les eaux autour de Coron, on plonge dans l’Histoire et sur les épaves de l’Olympia, du Kogyo ou du Morazan et de plusieurs autres navires japonais coulés par l’aviation américaine en septembre 1944. Quelques décennies plus tard, ces épaves ont été envahies par des mérous, des serpents de mer, des tortues et toute une faune sous-marine impressionnante.

L’Europe a aussi sa capitale de la plongée sur épaves : c’est Malte et plus précisément l’ile de Gozo. Et encore plus près, en France, on peut également explorer des épaves dans les eaux de l’archipel de Glenan, dans l’océan Atlantique. Celle du Piétro Orséolo, cargo italien réquisitionné par les allemands et bombardé par la RAF est la plus célèbre.

L’Indonésie autrement : Sulawesi un voyage plongée à programmer

Les merveilles sous-marines du plus grand archipel du monde ne se limitent pas à Raja Ampat. Parmi les hauts lieux de la plongée, la grande ile de Sulawesi, comprenant trois grands bras et qui s’appelait autrefois « Les Célèbes » (« Trident de fer » en indonésien).

Sulawesi est beaucoup moins touristique que le reste de l’Indonésie et que Bali notamment, mais à bien des égards pourtant, l’ile mérite le détour. On peut notamment y découvrir de merveilleuses cascades ou d’immenses lacs tel que celui de Danau Tempe connu pour abriter quelques espèces endémiques de poissons. 

 

Pour nous, les adeptes de la plongée sous-marine, Sulawesi est une destination rêvée et trois sites ont déjà retenu mon attention : 

  • Le Parc National Marin de Bunaken : on y croise entre autres des tortues, des thons, des barracudas, des crabes-éponges, des poissons perroquet, des murènes, des mérous mais aussi des nudibranches et des hippocampes pygmées.
  • Au centre de l’ile, dans le golfe de Tomini, les eaux des îles Togian sont réputées pour la baie en eau profonde la plus calme du monde. 
  • Tanjung Karang.

Voyage plongée dans les Cénotes du Yucatan au Mexique

Je n’ai pas encore plongé dans la Mer des Caraïbes, au large des côtes Mexicaine, mais j’ai commencé à me renseigner sur cette destination. J’ai déjà plongé aux Bahamas et en République Dominicaine, mais pas au Mexique. Pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient apprendre à plonger, de nombreux sites ou blogs sur la plongée sous-marine affirment que c’est le site de plongée idéal pour faire ses premières bulles. 

Ce qui me tente, c’est le Yucatan et plus exactement la perspective de pouvoir plonger dans les cénotes. Il y en a des milliers dans la péninsule du Yucatán et elles sont toutes déférentes. L’envie a germé devant un reportage époustouflant diffusé sur LCI il y a quelques temps : https://www.lci.fr/evasion/video-zoom-plongee-dans-les-grottes-mayas-du-mexique-2173963.html

L’une des plus célèbres cénotes, est celle d’Angelita (ou Petit Ange). De l’extérieur, elle a l’air d’un  petit lac sans prétention, mais de l’intérieur, elle descend à pic et à 60m. L’autre particularité de la Cenote angelita est qu’elle permet d’observer une rivière qui coule sous la mer. Comme vous, je me suis demandée comment cela pouvait être possible. J’ai donc cherché l’explication sur Google et j’ai trouvé ! En fait, lorsque du sulfate d’hydrogène se mélange à l’eau salée, le liquide devient plus lourd que l’eau de mer classique, coule au fond et s’écoule comme une rivière. 

De nombreux blogs ou sites, dont celui de PADI, décrivent cette plongée comme inoubliable mais précisent aussi qu’elle est réservée aux plongeurs expérimentés. Comptez sur moi pour me perfectionner !

La plongée « partie remise »  en Mer Rouge

Comme vous peut-être, nous avons dû annuler un voyage plongée prévu en fin 2020. C’était un voyage plongée en famille comme j’ai la chance de pouvoir en faire de temps en temps. Et cette fois, c’était en Egypte, « la Mecque des plongeurs » comme on l’appelle.

Nous étions prêts, billets en poche et matériel de plongée prêt bien rangé dans nos valises, mais quelques jours avant le départ, le second confinement nous tombait sur le coin du masque… Nous avons donc pris la décision de décaler d’un an ce séjour plongée familial pas facile à organiser du fait des contraintes de chacun. Rendez-vous donc en octobre 2021 pour un article débriefing sur le sujet !

La plongée « seconde chance » en Corse

En 2017, nous avions prévu et programmé une plongée dans les Iles Lavezzi. Malheureusement, elle n’a pas pu se faire à cause de la houle et celle proposée en remplacement dans la réserve de Bruzzi a bien failli mal se finir…

Bref, je garderai longtemps un mauvais souvenir de cette plongée en Corse mais les Iles Lavezzi sont toujours sur ma bucket list. Pas moins de 23 îles composent cet archipel au coeur du Parc Marin International de Bonifacio dans lequel il n’est pas rare de croiser des mérous de 90 cm !

Me voilà arrivée à ce que je pensais être la fin de cet article sur mes meilleures destinations plongée et je me rends compte que plus j’y réfléchis et plus la liste pourrait s’allonger 

Encore quelques idées… pour la route ! 

Un jour, c’est certain, j’irai voir la grande barrière de corail en Australie. 

Un autre, j’irai en Amérique du Sud, plonger des les eaux de l’Ile de Pâques ou dans celles du parc national de Mochima au Venezuela. 

Il faudra aussi que j’aille en Afrique du Sud voir en vrai ce fameux « sardine run » qui a valu à mon ami Greg Le Coeur, une consécration internationale avec le prix de « Photographe nature de l’année ».

 

Voyage plongée Afrique du Sud

 

Comme vous j’imagine, il me tarde de retrouver cette liberté, cette légèreté et cet émerveillement que seule la plongée me fait ressentir. Il me tarde d’être libre à nouveau de voyager et de sillonner les mers et les océans pour me retrouver aux premières loges de leurs spectacles féériques.

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Plonger aux Philippines
Article suivant
Quels sont les meilleurs spots de plongée au monde ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu