meilleurs spots de plongée

Quels sont les meilleurs spots de plongée au monde ?

Aucun commentaire

Le 16 juin 2016, je rédigeais le premier article de ce blog.

Cinq années plus tard, « DANS NOS BULLES » regroupe plus de 260 articles inspirés par mes différents voyages plongée mais aussi par le plaisir de partager avec vous des anecdotes, des conseils et parfois des confidences. Alors, pour fêter cet anniversaire, j’ai eu l’idée de vous offrir mon TOP 3 des meilleurs spots de plongée du monde. Puisque nous allons enfin pouvoir voyager et faire de la plongée, j’ai pensé que cela vous aiderait peut-être à faire vos choix… L’offre est tellement grande, surtout quand on a passé des mois à en rêver entre quatre murs ! Pour moi, une destination est d’ores et déjà calée en novembre : l’Afrique. On ne reportera pas une seconde fois notre voyage plongée en Egypte. A nous la Mer Rouge et ses fameux récifs coralliens. Et sur notre bucket list,  en incontournable : la Polynésie est à programmer aussi ! 

Mais d’ici là, on va où ?

On joue la sécurité et on reste en France ? Il y a quelques belles épaves du côté de Glénan dans l’océan Atlantique. Ou bien l’Europe, à peine derrière nos frontières ? Pourquoi pas Malte en Méditerranée ? Et ce rêve américain, on le fait quand ? L’Amérique du Sud, le Mexique, les cénotes (grottes)…

Comment choisir ? 

Même s’il m’en reste beaucoup à découvrir, j’ai la chance d’avoir déjà plongé dans quelques uns des meilleurs sites de plongée du monde et cet anniversaire me donne l’occasion de vous offrir mes trois plus belles bulles. Prenez, c’est cadeau.

Médaille de bronze : Richelieu Rock

Plusieurs légendes entourent le nom de ce récif corallien situé dans la réserve naturelle du Surin National Marine Park en Thaïlande. Celle que je préfère raconte que le commandant Cousteau avait demandé à des pêcheurs de lui faire découvrir un site inconnu des plongeurs. Les pêcheurs l’auraient alors accompagné à l’aplomb d’un rocher totalement invisible de la surface. Une fois sous l’eau, le commandant aurait été saisi par la beauté du site et par la couleur des alcyonaires (coraux mous) qui lui aurait rappelé celle de la robe de Richelieu… Ceci expliquerait dont cela.

Richelieu Rock est un énorme rocher en forme de croissant ou de fer à cheval, qui jaillit des profondeurs de la mer d’Andaman.

La variété et labondance de la vie aquatique qu’on y découvre sont uniques. J’y ai croisé de gros bancs de barracudas, des hippocampes, des requins-baleines, des murènes et de nombreuses autres espèces comme les lion-fishes ou encore des tortues… Mais ce qui est resté gravé à jamais dans ma mémoire de plongeuse, c’est la diversité et la vitalité saisissante de ses coraux mous aux différents tons de violet.

Difficile d’accès et loin de la côte, les fonds marins de Richelieu Rock se découvrent plus facilement en croisière plongée. Il fait partie de mon choix des meilleurs spots de plongée… 

Mais vous pourrez également organiser sans difficulté, une excursion journée grâce aux navettes rapides (1h40 de trajet depuis la côte nord de Khao Lak). 

En forme de fer à cheval, le site commence à la surface et le sommet du piton n’est visible qu’à marée basse. Il descend jusqu’à 35 voire 40 mètres selon les parties du site où l’on se trouve. Il est préférable de prévoir 2 plongées pour être bien certain de ne pas perdre une miette, ni une bulle, de ce spot magnifique.

Richelieu Rock est un spot qui ravit à coup sûr tous les plongeurs : le passionné de macro autant que l’amateur de gros. Le défilé de la faune est incessant au point qu’on ne sait plus où donner de la tête !

 

 

Attention à un point cependant : la météo change rapidement et les courants peuvent être importants. Alors, si les débutants sont les bienvenus, il leur est fortement recommandé d’utiliser les services d’un guide privé.

En seconde position de mon top 3 des meilleurs spots de plongée : sous l’eau avec les tortues à Balicasag

En cinq ans, j’ai écrit plusieurs articles sur les Philippines mais je pourrais en écrire encore de nombreux autres, juste en me remémorant quelques souvenirs de cet archipel incroyable. 

Les Philippines, c’est le paradis des plongeurs et il a d’ailleurs reçu récemment deux prix prestigieux lors de la cérémonie des 27ème Travel Awards : celui de « Première destination de plongée en Asie » et celui de « Première destination de plongée au monde ». 

Autre distinction importante et qui me tient à coeur, l’archipel a plusieurs fois été récompensé pour son engagement écologique et pour la qualité de son écosystème. C’est précisément parce que la préservation de la faune et de la flore est une priorité locale à tous les échelons, que les fonds marins sont aussi riches. Je vous invite d’ailleurs à lire un article que j’ai écrit sur le Parc National de Tubbataha Reef.

L’archipel des Philippines regorge de spots de plongée et les débutants autant que les plongeurs expérimentés sont assurés de trouver leur bonheur.

Pour moi, c’était en novembre 2017 et c’était à Balicasag.

Nous étions à bord du Seadoors et c’est à l’occasion de cette croisière que j’ai fait mon baptême de recycleur. Ce n’était pas prévu au programme de cette croisière parce que je venais à peine de boucler mon niveau deux et que ça me semblait très loin de mes objectifs. Mais une fois à bord, les récits de Pierlo, le boss du bateau, sur le quasi silence permis par le recycleur et donc sur la possibilité d’approcher plus d’espèces en toute sérénité, m’avaient vite donné envie d’essayer.

Dix minutes à peine après avoir plongé, j’étais entourée de sept ou huit tortues qui évoluaient autour de moi, toutes proches, et en toute sérénité. L’eau était translucide, chaude, la vie sous marine fourmillait de tous côtés et de majestueuses tortues dansaient autour de moi. Et la scène semblait aussi naturelle que celle « d’un troupeau de vaches dans un pré » : étonnant et magique ! Pour moi, un des meilleurs spots de plongée au monde. 

 

Sur la première marche du podium : Melissa’s garden

Les années passent et mes souvenirs de plongée à Raja Ampat continuent de me bouleverser. Les récifs coralliens et les espèces de poissons y sont plus variés et plus nombreux que dans n’importe quel autre océan du monde. L’archipel de Raja Ampat qui compte plus de 1500 îles est connu pour être l’épicentre de la biodiversité marine. On l’appelle aussi « L’Amazonie des mers ». Son écosystème est si riche qu’un plongeur a établi un record mondial du nombre d’espèces de poissons recensées en une heure, soit 283 au total…

Je mesure ma chance d’avoir pu faire une douzaine de plongées là bas. Vu de l’extérieur, les sont paysages sont d’une beauté à couper le souffle mais ce n’est rien comparé à ce qui se passe sous l’eau.

Parmi les spots visités, les meilleurs spots de plongée, il en est un qui m’a bouleversé plus que les autres au point que je n’ai pu retenir mes larmes au moment du départ : Melissa’s garden.

Sous l’eau, la faune est d’une richesse et d’une beauté incroyable. On y rencontre toutes sortes de requins, de raies dont les raies manta, des mérous mais aussi des nudibranches ou encore mon petit préféré, l’hippocampe pygmée… et j’en oublie !

Imaginez que 75% des coraux répertoriés dans le monde sont là autour de vous ! Je me souviens de l’émotion ressentie devant cette étendue de corail à perte de vue. Cela ressemblait à un immense champ de petites fleurs bleues.

 

 

Et entre nous, je vous avoue que de plus en plus, lorsque j’écris ce genre d’articles susceptibles de donner envie de découvrir ces coins de paradis, il m’arrive aussi d’avoir l’envie de les garder pour moi. Pas par égoïsme mais par peur des conséquences du tourisme de masse sur notre environnement. Même si la crise sanitaire a contribué à ralentir l’industrie du tourisme, cela ne durera pas. La pression de cette industrie sur nos écosystèmes marins est énorme et ses conséquences sont trop souvent irréversibles. Dans chacun de ses contacts avec la nature, le plongeur, tout comme le randonneur, doit être respectueux et irréprochable. 

C’est précisément ces inquiétudes, cette prise de conscience et ce besoin de m’engager qui m’ont poussée 5 ans plus tôt, à créer DANS NOS BULLES. 

Alors aujourd’hui, à l’occasion de cet anniversaire, je voudrais faire une promesse et un voeu aussi. 

Ma promesse : participer encore plus activement à la protection des océans et avoir encore plus d’exigences dans le choix de mes prestataires de voyages plongée.

Mon voeu, c’est que vous fassiez le même promesse. Pas à moi, mais à la nature, aux océans et à vos enfants.

Encore trois petites choses avant de clore cet article : 

Une suggestion tourisme éco responsable à Raja Ampat : Papua Diving

Un petit conseil vidéo sur la protection des dauphins : Sur le front

Et une dernière petite citation pour la route : 

« On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que lon aime. » J.Y Cousteau

 

Article précédent
Mes destinations préférées pour un voyage destiné à la plongée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu