meilleurs sites de plongée en Méditerranée

Les meilleurs sites de plongée en Méditerranée

Aucun commentaire

Les meilleurs sites de plongée en Méditerranée passés au prisme de mon expérience personnelle… une envie de partager mon expérience avec vous à travers ce nouvel article. J’ai récemment réalisé que dans ce blog, il était souvent question de plongée au bout du monde dans des océans fort lointains et que je parlais rarement de la plongée en France et en particulier dans « ma mer ». Je vais donc de ce pas, rétablir un peu l’équilibre en écrivant un article uniquement dédié à la Méditerranée.

Meilleurs sites de plongée en Méditerranée ?

L’idée de ce billet, c’est de vous convaincre qu’on peut aller chercher bonheur pas loin de chez soi (pour ceux qui habitent à proximité du littoral méditerranéen) car de nombreux spots de plongée jalonnent les côtes méditerranéennes. Que vous rêviez de voir des dauphins, de plonger dans une réserve naturelle, au milieu de vestiges archéologiques, dans une grotte ou dans un musée sous-marin la Méditerranée n’a pas fini de vous surprendre. Pas besoin de quitter l’hexagone pour découvrir quelques unes des meilleures destinations, des meilleurs sites de plongée du monde… 

 

meilleur site Méditerranée

La Corse : les Iles Lavezzi, un goût de reviens-y !

Expérience loupée sur un des meilleurs sites de plongée en Méditerranée 

Une plongée dans les Iles Lavezzi était au programme d’un bref séjour en Corse en 2017. Mais comme les choses ne se passent pas toujours comme on les avait prévues, nous ne l’avons pas faite… C’est souvent considéré comme le meilleur site Corse. Je vous invite à lire ou même à relire (on n’est jamais trop prudents) cet article dans lequel je raconte l’une des plongées les plus flippantes de ma carrière de plongeuse. Il y est question d’instinct, de sécurité dans la pratique de la plongée et de la bonne étoile (de mer) qui veille parfois sur nous.

A re-programmer

Bref, même si mes souvenirs de plongée en Corse sont encore un peu difficiles à gérer, je sais aussi que l’envie d’y retourner finira par l’emporter. L’archipel des Lavezzi se trouve à l’extrême Sud Est de la Corse et est constitué d’une multitude de petites iles classées réserve naturelle depuis 1981. Le site est l’un des plus beaux sites de plongée qui soient. L’eau y est turquoise et la richesse de la faune sous-marine y est remarquable. Outre les raies pastenagues, les anémones, les barracudas et autres éponges, on y croise surtout de très nombreux mérous. Ce poisson encore en voie de disparition il y a peu, a en effet réalisé un retour en force au point que ce spot soit finalement rebaptisé Mérouville. Et au point même, que certains gros mérous acceptent de se laisser caresser par les plongeurs.

Port Cros : un dépaysement total à portée de main et un des meilleurs sites pour croiser de gros mérous

Une toute petite île, un échantillon de paradis tout près des côtes méditerranéennes, une pépite à surveiller comme le lait sur le feu, pour préserver ses richesses. Un joyau de la Méditerranée qui nécessite une vigilance de chaque instant et de chaque saison pour maintenir le fragile équilibre entre prospérité liée à l’activité touristique et l’indispensable préservation d’un territoire naturel exceptionnel.

La gestion de cette petite partie de notre territoire n’est pas simple et relève à la fois de la diplomatie et du sens de la conciliation, voire parfois du compromis. C’est le rôle ô combien délicat tenu avec compétence et rigueur par Hervé, le Chef de secteur du Parc National. Fonctionnaires dévoués à la cause de la nature et de la préservation de ce précieux petit bout de terre au milieu de la mer, Hervé et son équipe oeuvrent sans compter pour cette noble mission. 

Port Cros : spot d’exception pour les plongeurs

Pour les plongeurs, Port Pros est, comme chacun sait, un spot d’exception. Les sites à proximité de l’île rivalisent de beauté.

On ne sait plus où donner de la tête !

Au cours des trois plongées faites ce week-end, j’ai eu la chance de voir les plus gros mérous de ma vie ! Sans me la jouer Pagnol, certains dépassaient le mètre de long par 50 cm de haut ! De véritables monstres ! Mais des monstres gentils, habitués à la présence des plongeurs, pas timides pour deux sous et qui se laissent même s’approcher de manière déconcertante. Sans doute sentent ils qu’ils sont en toute sécurité dans la réserve ; ils ne sont pas les seuls. Et la bienveillance entre espèces facilite beaucoup les échanges. 

Une île fantastique sous protection 

La vie grouille à Port Pros mais c’est surtout parce qu’elle y est choyée, répertoriée, comptée et protégée par les scientifiques. On chasse la Caulerpa, on veille à la survie et au bon développement des nombreuses espèces en danger… et ce depuis longtemps !

Les bancs de Barracudas et les nombreux spécimens présents dans cette zone protégée sont réellement exceptionnels et peuvent proliférer en toute quiétude pour notre plus grand bonheur et pour l’environnement aussi.

Un tuyau entre plongeurs

Si vous êtes plongeurs, ce qui est probablement le cas puisque vous lisez cet article, une seule adresse, le Club SUN PLONGEE. 

Ce Club de plongée appartient à Steph qui fait lui aussi partie des « espèces endémiques » de l’île. Il y est né, tout comme ses parents avant lui et ses grands parents avant eux… C’est dire si le spécimen est local ! Steph est un personnage haut en couleurs, au verbe haut, sympathique, convivial et attachant, qui vous recevra dignement au SUN Bistro. Tout en regonflant les blocs, il vous aidera à récupérer les calories perdues en plongée et vous amènera sur les meilleurs spots des alentours…

Savoir faire professionnel et sécurité seront également au rendez-vous des sorties proposées. Car comme le dit Steph : « En plongée, on peut déconner avant, après mais jamais pendant : sous leau cest sérieux ! ».

Si vous souhaitez rester plonger plusieurs jours, il vous sera possible de bénéficier d’un hébergement sympa et parce que c’est vous, je vous laisse le sésame : contactez Joëlle au 06 80 32 14 16.  Elle travaille avec Steph et m’a d’ores et déjà promis qu’elle se fera un plaisir de vous renseigner. N’hésitez pas à appeler de la part d’Anne, ou mieux de celle Jean-Michel de Nice.

Roberto, mio palmo !

Peut-être ne le saviez-vous pas mais de nombreuses scènes du célèbre film « Le grand bleu » de Luc Besson ont été tournées en Sicile. Les fonds marins étant principalement rocheux, ce qui garantit une visibilité exceptionnelle tout au long de la saison.

Et c’est dans la région de Taormine que l’on peut découvrir certaines des plus belles plongées de Sicile. Les meilleurs sites de plongée longent la côte entre Naxos et le capo Taormina et sur la magnifique Isola Bella au centre de la baie. L’un des spots les plus connus et la Grotta azzura. Une grotte que l’on peut voir de la surface et qui doit son nom à la couleur de l’eau dans laquelle on plonge.

J’avoue ne pas avoir eu l’occasion de découvrir cette destination mais j’avoue aussi m’être déjà penchée sur la question…

Un musée sous-marin en Grèce

Je n’y suis pas encore allée mais je vous en parle tout de même parce que ces dernières semaines, j’ai lu pas mal de choses sur cette région de Méditerranée et plus précisément sur Alonissos, une ile qui fait partie de l’archipel des Sporades Septentrionales.

Kostis

La première chose que j’ai lue et qui m’a bouleversée, c’est l’histoire de Kostis. Je m’éloigne un peu du thème de la plongée mais ça en vaut la peine. Kostis était un phoque moine qui avait été retrouvé très affaibli dans les Cyclades, en 2018 après le passage de l’ouragan Zorbas. Il avait ensuite été emmené sur l’île d’Alonissos, l’une des principales réserves maritimes de Méditerranée, où il avait pu reprendre des forces. Depuis, il était devenu la mascotte de l’ile. Mais il y a quelques semaines, le 24 juillet, Kostis a été abattu à bout portant par un tir de harpon. Il y a vraiment des jours où j’ai du mal avec l’espèce humaine, sa violence et son peu d’intérêt pour le climat… L’article est à lire juste là, dans Courrier International.

Alonissos

Bien plus léger et bien plus enthousiasmant, Alonissos a récemment ouvert un musée sous marin qui propose aux touristes de plonger dans les profondeurs de la mer Egée pour de visiter l’épave antique du Peristera. On pense que ce navire a probablement coulé au 5ème siècle avant JC et qu’il transportait environs 4000 amphores de vin. 

Le musée se situé à près de 30 mètres de profondeur dans la mer Egée. La plongée est dite difficile et périlleuse et le site n’est accessible qu’aux plongeurs confirmés. Mais, bonne nouvelle pour ceux qui ne pourraient pas s’y rendre : la ville propose aussi une visite virtuelle. 

L’île d’Alonissos qui projette de rendre accessible d’autres épaves, a bien l’ambition de rivaliser avec Malte pour devenir une destination incontournable pour les amateurs de plongée sur épaves. Stay tuned !

Une grotte sous-marine à Marseille

Comme beaucoup de plongeurs, je rêve de cénote au Mexique mais, en attendant que le rêve ne devienne réalité, on peut commencer par faire un tour – et un plongeon – dans les grottes française et notamment du côté de Marseille pour découvrir la grotte du Capelan.

Cette grotte située dans le parc national des calanques de Cassis, est considérée comme l’un des plus beaux spots de plongée en Méditerranée. On peut y entrer de trois manières : à pied, en escaladant et en plongeant. A certaines heures de la journée, la luminosité y est magique. Et on y croise essentiellement des petits poissons pélagiques blancs et beiges dont se nourrissent les baleines.

Toujours vers Marseille, l’ile du Planier, entourée de récifs qui affleurent, est un spot de plongée incroyable notamment pour découvrir trois épaves mythiques de la Méditerranée.

Le Cap de Nice, Villefranche sur Mer et St Jean Cap Ferrat : plonger à la « maïoun »

A Nice on a de la chance de vivre sur la Côte d’Azur, tout près de quelques uns des meilleurs sites de plongée de France et des plus connus aussi. Chanceux de pouvoir improviser une plongée. Et chance de ne pas être obligée de faire des heures de route ou d’avion avec tout le matériel de plongée…

Lorsqu’on part plonger depuis Nice, c’est le plus souvent pour se rendre dans la Baie de Villefranche ou au large de Saint Jean Cap Ferrat.

En résumé, les spots de plongée se divisent en 4 zones principales et je serai bien incapable de vous dire quel est le meilleur site : 

  • le cap de Nice, 
  • la baie de Villefranche partie Ouest, 
  • la baie de Villefranche à l’Est 
  • Et le magique Cap Ferrat

La Pointe Caussinière, 

Situé au sud de la pointe du Cap Ferrat, ce site magnifique, coloré est parfait pour réaliser de belles belles photos de plongée. Son tombant profond est recouvert de gorgones à dominante de rouges. Des bancs de barracudas sont souvent sur le chemin de cette plongée lumineuse et colorée. Quelques petits mérous viennent aussi souvent à notre rencontre, des saupes, des sars, des castagnoles nombreuses (je les adore !) sont aussi de la partie. 

De très nombreuses murènes qui sortent toutes ou presque de leur cachette et sont faciles à repérer. Les étoiles de mer également rythment la balade. Personnellement, j’y ai fait des tas et des tas d’exercices liés à l’orientation. J’en ai conservé de très beaux souvenirs

Crau de Nau (ou de Nao)

Le site de Crau de Nau, au large de St Jean Cap Ferrat, promet aussi une bien jolie plongée et réserve souvent de belles surprises. 

Plusieurs plongeurs y ont croisé des raies mantas, d’où son autre nom de « Tombant de la Manta ». Le tombant est aussi assez riche en petite faune fixée et, selon la saison on peut y voir de nombreux nudibranches.On y retrouve  la plus grande variété d’espèces marines locales.

Comme pour les autres sites, pas mal de murènes et de rascasses se cachent souvent le long du tombant. Là encore : doris dalmatiens de belle taille, quelques petites langoustes, mostelles bien cachées dans des cavités. Sur le chemin du retour, les falaises au-dessus de l’eau laissent filtrer les rayons soleil quand l’eau est claire. La lumière peut y être magnifique. Un lien vers une exploration faite là-bas avec mon fils Pascal… 

Le Cap de Nice, un de mes meilleurs sites de plongée en Méditerranée 

Le Cap regroupe en réalité plusieurs sites de plongée de Nice qui valent vraiment le détour.

Le plus célèbre est sans aucun doute la « vallée des Gorgones ». Réservée aux plongeurs confirmés, elle vous emmène entre 35 et 45 mètres de profondeurs, sur un beau mur, recouvert de gorgones bleues et rouges. Des bancs de sars et de castagnoles sont omniprésents et « virevoltent » autour des plongeurs. De grands barracudas solitaires chassent aux alentours. 

Le tombant du cap de Nice se divise en 2 parties parallèles :

  • La première, à l’ouest, descend de 10 à 30 mètres, accessible à tous les niveaux,  particulièrement belle en plongée de nuit, lorsque les anémones se déploient (jamais fait mais entendu dire),
  • La deuxième partie plonge jusqu’à 60 mètres. 

Les deux tombants abritent crabes, langoustes et nudibranches multicolores.

Ce site de plongée à Nice rassemblant toute la faune typique de la Méditerranée, il n’est pas rare non plus d’y croiser des mérous ou des saint-pierre.

Je n’y suis allée qu’une fois, lors de mon passage de Niveau 2. Même un peu « polluée » par les exercice, j’en ai conservé des souvenirs inoubliables et j’y retournerai avec plaisir.

Et pour les plongeurs débutants, Coco Beach est un site aussi accessible que riche avec une belle variété de poissons entre 9 et 20 mètres.

Donc pour conclure sur mes meilleurs sites de plongée en Méditerranée…

En plongée, comme dans la vie en général, on va parfois chercher très loin ce que l’on a sous les yeux… Ou presque ! Le monde sous-marin n’est pas le même ici ou ailleurs mais il ne déçoit jamais.

Et au moment de conclure cet article déjà bien dense, je m’aperçois que je n’ai pas parlé de l’Espagne et de l’Estartit en particulier ! Or il y a tant de choses à dire sur cette destination en matière de plongée. Une suite s’impose donc… A suivre… 

Article précédent
Plongée à Nice | Présentation des meilleurs sites de plongée niçois

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu