Faire son baptême de recycleur au milieu des tortues à Balicasag

8 Commentaires

Faire un baptême en recycleur…. Je n’y avais pas franchement pensé avant de partir aux Philippines je l’avoue.

Nous avions peu de temps auparavant bouclé notre niveau 2, passé la formation Nitrox juste avant le départ pour pouvoir s’en servir en croisière plongée (programmée de longue date dans les Visayas, une partie de l’archipel philippin), mais le recycleur était très loin de mes objectifs.

Un recycleur, de quoi s’agit- il? En gros, le recycleur est un appareil de plongée autonome sophistiqué, offrant une plus grande autonomie à l’utilisateur que l’équipement du scaphandre autonome traditionnel.Le plongeur respire normalement sur l’embout qu’il a en bouche. Au moment de l’expiration, l’air n’est pas relâché dans le milieu aquatique mais est stocké dans la poche puis le CO2 est fixé chimiquement dans la cartouche de chaux présente dans l’appareil. Le solde de l’oxygène restant peut ainsi être réutilisé par le plongeur qui inspire cet air purifié de son CO2.

Bien sûr comme tout plongeur j’avais une vague idée de ce que cela pouvait avoir de positif… pas de bulles, presqu’aucun bruit, du coup plus de proximité avec les poissons (moins effrayés), mais surtout des plongées plus profondes, plus longues, avec moins de paliers…

Bon, me direz- vous, pas vraiment concernée au stade de notre apprentissage et surtout en croisière pour des explorations et de la plongée « loisir »…

Pourtant, arrivés sur le Seadoors, j’ai très vite été tentée par cette nouvelle expérience et par un baptême en recycleur.  Pierlo, le boss du bateau, ne plongeait qu’en recycleur et ses récits enthousiastes sur le quasi silence et le corollaire de pouvoir approcher plus d’espèces en toute sérénité était plus qu’alléchante!  

Alors, oui, pourquoi pas un petit test?

Et je ne le regrette pas! 

Je retiendrai deux choses de ce baptême hors normes…

La première c’est qu’en partant pour cette plongée pas comme les autres, je savais qu’il allait falloir oublier tout ce que j’avais appris jusqu’ici, en particulier tous les principes acquis en matière de flottabilité. Pas simple! Je me suis vraiment fait l’effet d’un boulet pendant toute la plongée!

Compte tenu du système de respiration en circuit fermé, le poumon ballast devient totalement inopérant. . Tout se fait manuellement via le gilet stabilisateur. C’est assez compliqué. Il faut doser le mélange gazeux, gérer la flottabilité, et sincèrement la respiration est loin d’être aussi aisée qu’avec le détendeur. Il faut aspirer davantage que dans un détendeur classique. Ce jour- là, c’est Pierlo qui a tout géré pour moi. C’est surtout lui qui faisait les dosages et j’étais « oxygéno-dépendante », dans ce contexte pas facile d’apprécier le paysage!!

Mais j’avoue que grâce à la zénitude de mon guide, au bout de 10 minutes, j’ai quand même pu commencer à me détendre. 

Alors j’ai pu mesurer le bruit en effet très restreint que je faisais, avoir un échantillon des sensations procurées par ce quasi silence, et m’apercevoir qu’autour de nous sept ou huit tortues évoluaient en toute tranquillité!!  

Faire un baptême en recycleur dans un environnement si exceptionnel n’est pas banal, j’en suis bien consciente.

L’eau translucide, chaude, la vie fourmillant de tous côtés, cernés que nous étions par ces majestueuses tortues, tout a concouru à me faire oublier les nouvelles sensations qui m’avait assaillie en début de plongée.

J’ai juste profité du moment et ça reste un excellent souvenir! Balicasag est un lieu magique qui a contribué au succès de cette expérience. Merci aussi à Pierlo pour sa patience, sa sérénité apaisante et son professionnalisme! 

 

La vidéo « souvenir »…

 

 

Et quelques images…

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Plonger aux Philippines? Une seule adresse le Liveaboard Seadoors…
Article suivant
Plongées de nuit aux Philippines… magiques!

8 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu