méditation

Plongée et méditation, les deux secrets de la zen attitude ?

6 Commentaires

Habituellement les sorties en mer, la pratique de la plongée subaquatique, les explorations du monde sous-marin, la découverte de beaux sites, me procurent suffisamment de « bulles de bien-être » pour apaiser les tracas qu’a le quotidien sur le corps et l’esprit.

La plongée sous-marine, au delà des nouvelles sensations d’apesanteur et de lâcher-prise qu’elle apporte, passé le premier stade de l’initiation, permet de s’apaiser en vivant à fond l’instant présent.

La pratique de la plongée et la pratique du zen, chacune avec leur ritue,l ont toutes deux un effet apaisant et permettant de se plonger dans un état de détente absolu, précieux pour les stressés de tous ordres que nous sommes tous un peu. 

Plongée et méditation, et si c’était les deux secrets de la zen attitude ?

Dans les périodes creuses et hivernales où personnellement je ne plonge pas, ses merveilleuses sensations, l’esprit zen et le calme apaisant qu’elle procure et ses bienfaits pour le corps me manquent. Alors c’est décidé, pour lutter contre mon envie de plongée, pour éveiller autrement de bonnes sensations, je me mets à la méditation !

Des mois qu’une amie me dit que méditer ne serait-ce 4 minutes par jour fait un bien fou !

La description des bienfaits qu’elle m’en brossés m’a immédiatement fait penser à ceux ressentis lors d’une pratique régulière de notre activité favorite, la plongée, chers lecteurs de Dansnosbulles !

Les deux activités étant en lien étroit avec la respiration, rien de très étonnant à tout cela somme toute, me suis-je dit…

Cela m’a donc motivée à tenter l’expérience (je vous indique ici,  pour ceux qui sortiraient de la lecture de ce billet motivés, l’application qu’elle me conseille: Christophe André Psychologies, à télécharger sur votre mobile pour tester ! Des exercices pratiques et courts, accessibles aux plus récalcitrants. Il y en a d’autres Zenfie, Petit bambou…). Christophe André vous apprendra à pratiquer la méditation de pleine conscience, et c’est incroyablement relaxant.

Qu’est ce que la méditation ? 

« Le terme méditation désigne une pratique mentale (ou pour certains, spirituelle). Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée ou sur soi. La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon « centripète » sur un seul point de référence. »

La méditation est au cœur de nombreuses pratiques spirituelles ou religieuses comme celles du bouddhisme, de l’hindouisme.

C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés ou l’apaisement progressif du mental voire une simple relaxation, résultats pouvant être obtenus en se « familiarisant » avec un objet d’observation : qu’il soit extérieur (comme un objet réel ou un symbole) ou intérieur (comme l’esprit ou un concept, voire l’absence de concept, ou bien les sensations).

Certaines techniques de méditation sont même utilisées dans un cadre thérapeutique.

Je m’y suis donc intéressée de prés pendant cette période où je n’ai plus pu pratiquer la plongée (depuis plusieurs mois en ce qui me concerne, pour les « addicts » j’imagine qu’une telle interruption est impossible, mais je ne suis qu’une plongeuse occasionnelle adepte des températures élevées qui plus est !)…

Méditation et plongée, deux façons de respirer trés similaires

Car comme je l’expliquais dans un article précédant relatif à la plongée, cette activité a eu dans ma vie quotidienne des vertus indéniables pour ma zénitude et mon épanouissement personnel.

Ces temps-ci j’en ressens les effets s’estomper.

J’avais du reste au démarrage de mon activité d’écriture de mon blog parcouru sans en prendre vraiment la mesure un article fort interessant publié par DAN alert (il date de 2012), qui expliquait en quoi la méditation pouvait être très utile aux plongeurs (des débutants aux plongeurs confirmés) et en rédigeant ce petit billet je suis partie en exploration du net pour vous le retrouver.

Il décrit parfaitement les apports d’une activité à l’autre, et les bienfaits d’apprendre à se concentrer, surtout en cas de situation difficile à maîtriser.

Pour nous plongeurs, elle se gère dessous, pas question de remonter à la vitesse qu’imposerait notre cerveau reptilien ! Une des premières choses qu’on nous apprend, c’est à se calmer, à se maîtriser, et à gérer sous  l’eau ce qui doit/ peut l’être.

L’âge avançant, notre « disque dur » se remplissant vitesse grand V, on a de plus en plus de difficultés à se concentrer (si, si!). Personnellement je constate tous les jours, que mon esprit à encore plus de mal à se concentrer sur une seule et unique chose. Il papillonne, zappe, sollicité par l’instantané, les réseaux sociaux, les sites d’actu, les multiples activités et disciplines, avec lesquels nous jonglons quotidiennement.

La méditation comme la plongée restaurent cette capacité à faire le vide et à  fixer son attention. Et elles apportent à la clef, une chose plus rare que l’or, en tout vas pour moi: la vacuité de l’esprit, un vide des pensées.

Les gains de la plongée et ceux de la méditation

Bref ! En attendant le retour de mes palmes dans l’eau, j’attends avec impatience les gains promis de la méditation

Je retrouve ça dans le ski, et dans certaines activités de montagne, ou celles qui demandent des efforts physiques, mais sincèrement, dans une bien moindre mesure…

Alors est trop tôt pour vous faire un vrai retour d’expérience, mais je n’y manquerai pas pour ceux que ça intéresse !

D’ores et déjà je peux dire que les quelques heures qui suivent une séance de méditation ressemblent à celles qui suivent une plongée. Je suis zen et détendue.

Et si certains d’entre vous pratiquent déjà, on adorerait avoir leurs impressions ! 

 

 

 

  •  
    358
    Partages
  • 358
  •  
Article précédent
Sous l’eau en plongée nous sommes de simples invités!
Article suivant
Comportements à éviter en plongée pour votre sécurité : mes 5 conseils pratiques

6 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Hello,
    Comme beaucoup je suis arrivé à la plongée un peu par hasard il y a dix ans mais j’ai su de suite l’apport que cela pouvais m’offrir.
    Je suis invalide depuis plus de 20 ans et sous l’eau mon handicap n’en est pas un.
    Ce poids que je sous estimais inconsciemment m’a redonné confiance en moi mais surtout en « revenant » à l’intérieur j’ai appris à gérer ma respiration, à écouter mon corps.
    Résultat inattendu je peux me décontracter entièrement et me détacher de la douleur, chasser le stress même sur la table d’opération
    Pour moi, je pense qu’il s’agit d’une forme d’auto-hypnose mais ma méditation est sans doute un autre chemin.

    Répondre
    • Merci Eddy pour ce commentaire! Beau témoignage des bienfaits que nous apporte la plongée. Quant à la méditation je ne fais que commencer. J’espère que cela me permettra de ressentir cette détente dans les périodes sans immersion.

      Répondre
  • Tu as tout a fait raison Anne il y a beaucooup de point commun entre la plongée et la méditation…dans les deux cas on ressent un effet planant. Comme si notre corps était isolé de notre esprit et n’était plus une entrave . Comme tu le dit la méditation est utilisée en cas de douleurs c’est dans cette perspective que j’y suis arrivée mais pas que. Par contre dans notre cas de nana
    Un peu hyperactives c’est aussi un tres bon moyen de se recentrer. Bon courage à toi. Pour ma part j’aime beaucoup la relaxation accompagnée de Carole Serrat La détente complète. Bisous

    Répondre
  • Je pense que la méditation permet de libérer notre esprit, de chasser toutes nos pensées négatives. À essayer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu