plongeurs

Quel type de plongeurs/voyageurs êtes- vous?

5 Commentaires

Quelle sorte de plongeurs êtes- vous? Etrange question a priori… Que je ne m’étais pas posée jusqu’ici.

Un récent sondage publié par une inconnue (Noëllie Papillonne) sur un des groupes que j’administre sur Facebook m’a récemment amenée à me poser cette question et j’ai eu envie d’en faire un petit billet…

Car en fait c’est réellement une bonne question.

J’ignore à quoi va servir son étude/sondage, dont je vous joins ici le lien pour le cas où elle vous intéresserait aussi, mais ce petit questionnaire pose vraiment des interrogations intéressantes.

En gros les sujets posés sont en synthèse les suivants, et demandent vos priorités en matière de choix en tant que plongeurs pour un opérateur en charge de vos plongées.

Quel est/ sont vos critères de choix dominants pour vous quand vous bookez et organisez vos voyages plongée?

Convivialité, sécurité, beauté des spots, prix, cordialité et chaleur des encadrants, compétence, prise en compte de la dimension écologique par le club, langue pratiquée, qualité du matériel mis à disposition, nature de l’affiliation (fédérale ou Padi) etc?

Oui, sincèrement, bonnes questions!

Bien sûr on est tenté de répondre que tout compte, et c’est d’ailleurs un peu le cas. C’est vrai mais à des degrés divers, et fonction des individus et j’imagine aussi de leur niveau et expérience.

Oui, mais si Vous, vous deviez établir un classement? Un top trois des critères parmi ceux annoncés ci- dessus?

Je me suis livrée à une petite introspection, et j’en suis arrivée à la conclusion suivante, basée sur mes propres expériences. Je vous livre mon top trois, et suis curieuse de connaître le vôtre!

Pour moi, le critère essentiel est celui, et sans la moindre hésitation, de la sécurité. Je me rappelle encore d’une triste expérience de l’an dernier dans un club de « charlots », de « kékés » en Corse (appelez cela comme vous voulez!) qui me fait aujourd’hui faire ce choix sans ambiguïté. Pour ceux que ça intéresse je remets ici le lien de cette bien triste, et fort heureusement trés exceptionnelle mésanventure, qui faute de sérieux, de professionnalisme (et de réelles compétences des animateurs de ce club), aurait pu bien mal finir. Merci à ma solide formation qui m’a permis d’en sortir plus en colère qu’en mauvaise posture!

La beauté des endroits à visiter vient en deuxième position dans mes choix personnels, car pour moi la pratique de la plongée n’a d’attrait primordial que par ce qu’elle me fait découvrir. Oui, j’avoue, je ne pratique pas que pour pratiquer, comme d’autres le font à la manière d’un sport favori. La qualité des spots, la beauté des pays, des fonds visités, de la biodiversité présente, est mon deuxième critère personnel.

Et là trouvent toute la place des sites ou des groupes Facebook auxquels j’ai le plaisir intact d’adhérer, car ils regorgent de conseils, d’échanges sur des destinations et des adresses de spots et de clubs. Parmi ces groupes et blogs, je cite avec plaisir Plongeurs francophones autour du monde, Plonger en France, Plongeurs International, Chercheurs d’eau, Esprit plongée, Plongée sous- Marine et apnée, Plongée infos, Petites bulles d’ailleurs, Le Petit Plongeur, Different Dive, Scuba-People et bien d’autres que j’oublie ici, pardon (la liste est trop longue!).

Enfin, la convivialité et la chaleur des animateurs des structures sélectionnées, est mon troisième critère. Car pour moi la plongée est un loisir, pas l’armée!  Trop de clubs regorgent de plongeurs « aguerris » qui ont oublié qu’ils ont débuté un jour et qui au lieu de se faire une joie de faire partager leur passion, et transmettre leur savoir rudoient, se la « pètent », raillent et bizutent les « petits » bleus », sans la moindre humilité (celle de se rappeler de leur propres débuts), allant jusqu’à en écoeurer certains, cultivant le « cercle des initiés » et celui de la « bleusaille »! Beurk! Très peu pour moi! Un loisir est et doit rester un loisir, un plaisir. Même s’il y des règles de sécurité à respecter, et je suis la première à le souhaiter, le savoir doit se transmettre avec pédagogie, patience, gentillesse, envie et empathie.

Pour terminer, et je dois ajouter humblement que c’est un critère plus récent pour moi, depuis que nous avons lancé la marque #Diversign, la cerise sur le gâteau est désormais en ce qui me concerne, la prise en compte de la dimension « écologique » du club. Le respect de la nature, des espèces à faire découvrir, de la communication en amont des plongées autour de savoirs aussi importants que ceux de la technique, ceux du respect de l’univers que l’on découvre et que l’on dérange (je vous renvoie à la Charte du plongeur responsable qui nous rappelle que nous ne sommes « que » des invités et devons nous comporter comme tels). Des notions essentielles qui méritent d’être enseignées aux plongeurs, au même titre que le reste. La sensibilisation par les animateurs à ces thèmes est un dernier critère mais qui prend, depuis que je suis autonome et un peu plus en charge de ma propre sécurité, une nouvelle place cruciale. dans mes critères de choix.

En espérant que ce petit billet trouvera un écho chez certains d’entre vous, je suis impatiente de voir quels sont Vos choix! A vous lire!  

 

 

Article précédent
Lancer une marque, pas si simple! Mais…
Article suivant
Sous l’eau en plongée nous sommes de simples invités!

5 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Chers plongeurs. C’est une idée d’avoir des activités pour les accompagnants mais en croisière ???????? Eux à terre et les plongeurs en bateau ? Alors pourquoi pas offrir le même budget voyages pour les conjointes ou conjoints ? Aux mêmes dates ? Et plus de conjointes – conjoints qui s’emm…nuient ……… selon les voyages plongées, difficile de trouver des activités compatibles, il me semble.
    Mes critères, sécurité, sites mais également convivialité et peu de plongeurs en même temps que ce soit plongées à la journée ou croisière.

    Juste un truc pour Repecaud, tu parles des épouses mais il y a aussi des femmes plongeuses dont les conjoints ne sont pas plongeurs ! 😉

    Répondre
    • J’avoue que j’ai cédé à la facilité en parlant de plongeurs et conjointes non plongeuses. Mais ça va de soi… Les plongeuses et les conjoints non plongeurs c’est du kif kif!
      Maintenant, mon « Poussin » (désolé, je n’ai pas pu résister! 😉 ) Pour ce qui est d’offrir aux mêmes dates et pour un même budget aux non plongeurs (euses) des vacances, ça me choque… La solution ne me parait pas là.
      Je vois plus des vacances à deux avec activité plongée le matin pour l’un et farniente ou piscine ou activités hôtel club (excursions demi journée par ex) et on se retrouve à midi pour partager le repas et les activités du soir et de l’après midi.
      Ca va plus avec mon concept du couple et des vacances à deux…

      Répondre
  • Et si les plongeurs octroyaient le même budget à leurs femmes non plongeuses pour faire également des vacances qui les intéressent pendant les mêmes dates au lieu de s’emm…nuier ???

    Répondre
  • Tout ce que tu dis est vrai, Anne, et c’est des critères importants!
    Il y a toutefois un « truc » que l’on oublie quasiment dans toutes les propositions de séjour et de tour-operators spécialisés plongée… C’est ce phénomène tout bête: tous les plongeurs ne sont pas mariés à des plongeuses!!!
    Essayez de dire à votre épouse que 2 à 3 fois par an vous allez partir en voyage une semaine sans elle en dépensant 2000 ou 3000 Euros à chaque fois… Pas facile à gérer! Et si vous lui proposez de venir avec vous, vous allez avoir la soupe à la grimace pendant tout le voyage et c’est bien normal! Le plongeur qui fait trois plongées jour s’éclate, et l’accompagnatrice s’em… nuie…
    Alors, je le redis, quand les tour-operators penseront ils à proposer des voyages plongées avec activités accompagnants / tes??? Voilà un vrai critère pour développer le secteur de la plongée voyage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu