stage de plongée

Quel stage choisir pour s’initier à la plongée ou pour se perfectionner ?

2 Commentaires

Ste de plongée ? Les vacances sont parfois l’occasion de découvrir de nouvelles activités sportives ou de se perfectionner dans des sports que l’on pratique déjà. Cet article est donc d’actualité.

Dans les deux cas, les intérêts d’un stage sont multiples et la plongée sous-marine n’échappe pas à la règle. Pour commencer, comme ils sont organisés sur une période limitée dans le temps, les stages exigent à une réelle concentration et une totale disponibilité. C’est un peu comme si durant quelques jours, toute notre vie allait tourner autour de l’activité choisie. Ensuite, le stage permet de débuter ou de progresser sous la supervision de professionnels qui eux aussi sont préparés à dispenser un enseignement dense durant une période limitée.

Participants et instructeurs, tout le monde est là pour donner le meilleur de lui-même. Savoir qu’on est là pour un objectif précis qu’il faut atteindre en quelques jours, c’est bien plus stimulant que la perspective de suivre des cours étalés sur plusieurs mois. Enfin, dernier argument, durant un stage non seulement on fait des progrès mais on se fait aussi des copains : On commence le lundi avec une équipe de plongée et on finit le vendredi, avec une nouvelle bande de potes. Du coup, la question que vous allez être tenté de me poser est : « comment choisir un stage de plongée ?».

Et bien selon moi, la réponse dépend de vos envies ou de vos besoins mais aussi de vos moyens.

stage

Un stage de plongée pour s’initier

Votre baptême de plongée fait, il y a de grandes chances que vous ayez rapidement des envies d’encore, un petit « goût de reviens-y » comme on dit. Sans doute existe-t-il certains sports dans lesquels il est possible de commencer seul, d’organiser ses entrainements solo avec des vidéos sur YouTube et même de progresser en se passant d’enseignants expérimentés et de cours théoriques mais ce n’est pas le cas de la plongée sous marine. 

Une fois mordu par cette activité, vous n’aurez pas d’autre possibilité que de passer par une pratique régulière avec des instructeurs de plongée compétents pour pratiquer en toute sécurité et profiter pleinement du potentiel merveilleux de nos fonds marins.

Tous les stages de plongée ne sont pas nécessairement des stages de niveau, de spécialisation ou de perfectionnement.

Il est tout à fait possible, au sein d’une école de plongée, de participer à un stage d’initiation ou de découverte qui s’inscrira dans le prolongement d’un baptème et qui donnera, ou non (mais je parie que oui), l’envie de passer au niveau 1… puis 2… etc.

Le Club de l’Aigle Nautique à Nice par exemple, propose un stage « pack découverte » qui permet  au cours de 4 séances, de s’initier à différentes activités de plongée de la FFESSM telles que la plongée avec bouteille, l’apnée, la randosub…etc. Bien évidement, le club vous prête l’équipement de plongée et c’est aussi un autre argument en faveur des stages…

Les conditions pour participer à cette initiation sont notamment : 

  • un âge minimum de 8 ans
  • une autorisation parentale pour les enfants
  • Un certificat médical confirmant l’absence de contre-indications…

Les 4 séances ainsi que le prêt du matériel nécessaire à la pratique de la plongée, sont indiqués à 160€ sur le site du Club (à vérifier peut être auprès d’eux), auxquels il faut rajouter la licence pour l’assurance et l’adhésion au Club.

 

stage plongée débutants

Un stage pour se perfectionner?

A la fin de ce premier stage d’initiation ou de découverte, vous pourrez alors choisir de vous engager ou non dans un cursus de formation plongée et le cas échéant, il vous faudra alors vous décider pour l’Open Water de la PADI ou pour le niveau 1 de la FFESSM (Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous Marins). Ces deux fédérations sont toujours au centre d’un interminable débat entre plongeurs et moniteurs, si ça peut vous aider, je vous dirais simplement  et sans me mouiller (le comble pour un plongeur) que : 

  • l’Open Driver de la fédération de plongée PADI est le brevet le plus reconnu au plan international 
  • Le niveau 1 de la FFESSM est celui qui est le plus reconnu en France.

En ce qui me concerne, j’ai opté pour la FFESSM et je me contenterai donc de vous parler de ce que je sais au sujet des brevets de niveaux de cette fédération. 

La FFESSM distingue 4 niveaux correspondant chacun à des prérogatives bien définies.

4 jours pour plonger à 20 m, le premier stage à envisager

En seulement 4 jours et 8 plongées, vous pouvez obtenir votre brevet premier niveau de plongée sous marine. C’est en tous cas ce que propose mon club de plongée niçois et sans doute d’autres clubs ou centres de plongée en France.

Ce brevet vous permet de plonger jusqu’à une profondeur maximale de 20m en France, encadré par un moniteur PE1, ou jusqu’à 12m en mode autonome mais aussi :

  • D’apprendre à préparer et entretenir votre matériel et équipement,
  • De vous familiariser avec les différentes techniques de mises à l’eau,
  • De maîtriser les principaux éléments de communication sous l’eau;

L’âge minimum est de 12 ans et là encore, bien évidement, il vous faudra produire un certificat médical de non contre-indication à la plongée sous-marine.

Le tarif pour ce genre de stage peut osciller entre 300 et 400 euros, il comprend :

  • 8 séances (théorie et pratique) dispensées par des moniteurs brevetés,
  • Le prêt du matériel,
  • La remise du diplôme, brevet de plongeur niveau 1
  • Le carnet de plongée
  • La carte internationale CMAS/FFESSM

La prise de la licence à la FFESSM est obligatoire.`

 

Mini-guide Bonus débutants

Un autre stage de plongée pour buller à moins 40 de profondeur

Parce que le plongeur veut toujours aller plus loin et plus profond, un stage de plongée niveau 2 lui permettra d’acquérir les différentes notions théoriques et pratiques pour aller jusqu’à 20m en autonomie (PA pour plongeur autonome) et jusqu’à 40m accompagné dun guide de palanquée PE3 (PE pour plongeur encadré). 

Certains clubs propose également de passer séparément les niveaux PA-20 et PE-40 et donc de suivre deux stages pour valider le niveau 2. C’est d’ailleurs ce que propose le Club de l’Aigle Nautique à Nice. Pour info (mais à vérifier auprès d’eux), les deux stages sont indiqués à 250€ chacun auxquels il y a lieu de rajouter la licence ainsi que l’adhésion au club.

L’accès au brevet niveau 2 est conditionné par un âge minimal de 16 ans d’âge (mais les prérogatives d’autonomie ne sont acquises qu’à partir de 18 ans) et la possession du niveau 1 FFESSM ou son équivalent. Un certificat médical d’absence de contre-indications est également demandé.

 

Un stage dédié à la plongée de nuit

Plonger de nuit peut susciter quelques angoisses même à un plongeur confirmé. Cependant, je vous invite tous et toutes à l’essayer et pour vous en convaincre, je vous mets ici le lien vers un article dans lequel je raconte mon expérience de plongée nocturne.

Pour plein de raisons, certaines évidentes (il fait nuit) et d’autres moins (les sensations sont très particulières), la plongée de nuit mérite amplement qu’on s’y prépare. Un site de plongée que vous connaissez parfaitement en plein jour vous paraitre totalement différent la nuit. 

La formation PADI propose d’ailleurs une formation spéciale NIGHT DIVER qui vous permettra : 

  • D’apprendre les techniques de plongée adaptées à la nuit telles que la mise à l’eau ou la sortie dans l’obscurité,
  • D’appréhender les problèmes ou difficultés liés à ce type de plongée comme l’orientation, 
  • De maîtriser votre flottabilité la nuit 
  • Et de vous familiariser avec la vie aquatique nocturne grâce à l’expérience de votre instructeur PADI 

Cette formation est indiquée à partir de 200€ sur certains sites.

De mon côté, j’ai eu la chance de plonger de nuit et si vous aviez envie de lire quelques uns de mes plus beaux souvenirs de plongeuse noctambule, c’est ici

 

Un stage pour la plongée au nitrox

Autre situation dans laquelle un stage de plongée peut être très utile : la plongée au Nitrox.

En temps normal, nous respirons un air composé de 79% d’azote et 21% d’oxygène. Dans le milieu de la plongée, le Nitrox est un gaz qui contient entre 32 et 36% d’oxygène et donc moins d’azote que l’air normal. Cela permet notamment de prolonger la durée des plongées et donc, par exemple, de faire davantage de photos…

Quand on parle de qualification de Plongeur Nitrox, il ne s’agit pas d’un brevet mais d’une formation assurée par un moniteur de plongée nitrox confirmé FFESSM.

Le stage qui peut se faire sur deux journées comprend une partie pratique (4 plongées) mais également une partie théorique.

Les conditions pour y avoir accès sont notamment les suivantes (sur le site de la FFESSM) : 

  • Etre titulaire de la licence FFESSM. en cours de validité
  • Agé d’au moins 14 ans à la date de délivrance
  • Avoir un Niveau PE12 de la FFESSM ou d’un brevet admis en équivalence ou du PESH12
  • Présenter le carnet de plongée
  • Avoir effectué un minimum de 10 plongées dans la zone des 20 mètres attestées sur le carnet de plongée ou par mention sur le passeport ou par fiche justificative dûment remplie
  • Passer un contrôle médical

Si vous vous posez la question de l’utilité de cette formation dans votre cas, je vous mets ici le lien vers un article dans lequel je raconte mon expérience de cette plongée technique qui nécessite d’oublier tout ce que l’on a appris ou presque… Cela vous aidera peut être à prendre votre décision.

Le coût de la formation Nitrox FFSEMM à partir du niveau 1 tourne autour de 160€ ; celui de la formation Enriched Air Diver auprès de PADI à partir de l’oie Water est d’environ 180€.

 

Nitrox stage

Il existe quantité de stages qui mériteraient qu’on s’y attarde…

Et qui surtout sont peut être encore mieux adaptés à vos besoins. Certains sont axés sur la sécurité et les gestes de premiers secours, d’autres sur le coté méditatif de la plongée. Certains destinés aux jeunes enfants, d’autres aux seniors avec des encadrants spécifiques. Il existe aussi des stages de plongée profonde, des stages de photos sous-marines. Certains stages ont des contenus généralistes comme ceux évoqués dans cet articles et d’autres sont plus pointus.

Sans doute avez vous remarqué que dans cet article, je ne traite que de plongée bouteilles mais il existe bien sûr des stages de plongée en apnée. 

En conclusion…

Toutes les formations, même les plus nichées ou les plus « bizarres », peuvent être utiles à certains moments de la vie d’un plongeur. Ce qui est à peu près certain, c’est que dès lors que vous aurez défini vos envies ou vos besoins, vous trouverez certainement un stage de quelques jours, voire de quelques heures, qui répondra à vos attentes.

Article précédent
Comment réussir vos photos sous-marines ?
Article suivant
Tout ce que vous devez savoir avant de faire votre baptême de plongée

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Bonsoir Anne, whaouh! Tout un un art la plongée, tout un apprentissage, toute une école, ça ne blague pas , ou sa passe où ça casse, pour s’améliorer en plongée, ça demande de l’investissement personnel, et pour arriver à un bon résultat il faut avoir une discipline de vie adéquate. Merci de partager cette expérience avec nous, j’ai beaucoup appris

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu