Plongée de nuit

Plongées de nuit aux Philippines… magiques!

8 Commentaires

Les plongées de nuit, elles sont souvent sujets de vastes débats…

Lors de notre dernier voyage en croisière plongée étaient bien sûr programmées au tableau des plongées, des sorties nocturnes sur le Seadoors

Mais je pense que vous vous rappelez tous mon scepticisme sur ces fameuses plongées de nuit… Une appréhension, voire une peur, largement partagée par tous ceux qui n’ont pas encore réellement tenté l’expérience.

Bien décidés cette fois à « donner sa chance au produit », tant vous me l’aviez du reste dans une grande majorité si chaleureusement recommandé, nous avons fait à bord, une plongée crépusculaire (ça nous l’avions déjà fait à Nice), puis deux sublimes plongées de nuit, de nuit noire, de noir d’encre… Hum!

Nous voilà donc partis sur les annexes du Seadoors, avec Greg notre dive master, et une autre palanquée. 

Je dois reconnaître que je n’étais pas très rassurée lors de la première mise à l’eau. Le traditionnel « one two three! » précédant la bascule arrière, cette fois dans un océan d’inconnu, n’avait jamais été aussi impressionnant pour moi.

Ma torche bien serrée dans ma main gauche, contre mon torse, je me retrouve sous la surface un peu désorientée. Mais très vite, je découvre que la lumière produite par nos trois lampes conjuguées, éclaire suffisamment pour ne plus se sentir mal. Un halo rassurant, et somme toute suffisant pour évoluer tranquillement, me rassérène un peu.

Et là, partout une vie qui grouille et des couleurs magiques. Un spot de plongée magnifique pour débuter « by night », des coraux mous oranges, rouges, roses, jaunes, me rappelant mon spot favori à Raja Ampat « The Passage » contribue à me faire définitivement changer d’avis, ou tout au moins remiser définitivement mes appréhensions de débutante sur les plongées de nuit, que je me promets de faire désormais toutes sans exception et dés que possible.

En fait très vite on ne se préoccupe plus du tout (mais alors plus du tout!) de savoir s’il fait jour ou nuit. On se contente du spectacle et on en profite à fond!

Une vie débordante d’activité, où certaines espèces rencontrées le jour sont endormies du sommeil du juste, et où au contraire, d’autres pas encore croisées en journée, vous en mettent plein les mirettes.

Des rencontres que je garde gravées dans un coin de ma tête (et surtout les jours où le poids du quotidien et de nos activités pro sont parfois lourdes à porter) avec un bébé seiche (et oui!), une splendide danseuse espagnole déployant sa robe rouge, ou bien encore avec ce crabe décorateur se déplaçant avec un sorte de petite gorgonne collée sur ses fesses, désireux de se fondre le plus possible dans le décor (certains feraient bien de s’en inspirer ;)!)

Autre chose surprenante, le bruit sous l’eau est différent la nuit et le jour. Je vous ai dit que pour moi le « monde du silence » ne l’est en fait pas du tout! C’était déjà mon sentiment en plongée de jour. C’est étrange mais la nuit regorge aussi de petits bruits, de petits craquements (effets sonores des poissons qui grignotent le corail dur, entre autre…). En revanche la nuit fait tomber un voile zen sur les choses, encore plus zen, et la vision partielle que nous donne notre faisceau lumineux, nous ramène à notre petite taille dans cette étendue d’eau si pleine de vie. J’ajoute aussi au titre des sensations éprouvées, que les sites explorés de jour se révèlent étonnamment différents la nuit. Vous avez vraiment l’impression de ne pas plonger au même endroit! On me l’avait dit mais je l’ai personnellement constaté…

En résumé les plongées de nuit vous permettent de vous repaître de tas de choses que la nature, si belle,  nous offre une fois de plus si généreusement, quand nous acceptons avec humilité, de nous en rapprocher juste le temps de l’observer avec respect.

Bref! N’hésitez pas, ne vous posez aucune question, débranchez le cerveau, essayez!

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Faire son baptême de recycleur au milieu des tortues à Balicasag
Article suivant
Les Philippines en images sous la surface…

8 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu