aigle nautique

Plongée à Crau de Nao avec le Plongée Aigle Nautique

Aucun commentaire

Un joli site niçois en exploitation avec la Plongée Aigle Nautique

Comme une envie de partager avec vous le souvenir d’une jolie plongée d’automne sur le site de Crau de Nao, en rade de Villefranche sur Mer, avec le Plongée Aigle Nautique, Club niçois associatif résident de la base nautique du bassin de la Tour Rouge

Mon chéri, mon fils et moi : que demander de plus ? Plonger en famille ou avec des gens que j’aime, rien ne saurait me procurer davantage de bonheur. Oui c’est un must ! Et je mesure souvent ma chance de pouvoir me retrouver sous l’eau avec des êtres que j’aime déjà tellement sur terre.
Nous voilà donc tous les trois à bord du César, en route pour une immersion de 55 minutes. La journée est belle, le coin est idyllique et la sortie promet d’être belle.
Pas de dauphins cette fois, contrairement à notre précédente sortie mais la lumière est si claire et la luminosité si belle que cela nous fait vite oublier ce rendez-vous manqué. Derrière nous, dans notre dos, la Baie des Anges s’éloigne, lentement. L’eau est encore douce, à 22 degrés. Un léger vent se fait sentir mais il n’est pas froid et il ne nous gêne pas.

De jolies rencontres

Plusieurs mérous viennent à notre rencontre ainsi que deux murènes. L’une est petite mais la seconde est particulièrement grande, étrangement belle et toute tachetée de jaune. C’est d’ailleurs elle qui fait la une de cet article. 
Nous découvrons de très jolis coraux rouges, oranges, mauves et jaunes, des corbes et des nudibranches, violettes et blanches. Ah, les nudibranches ! J’avoue avoir un faible pour ces tous petits mollusques si puissamment colorés. Jusqu’à ce jour, je n’en avais vu qu’en Thaïlande et je ne pensais pas avoir la chance d’en observer « chez moi », au cours d’une plongée en Méditerranée. C’est grâce à l’ingéniosité et l’expérience de notre guide de palanquée du jour qui les a dénichés que nous avons pu les admirer.

Merci à Isabelle, de nous avoir guidés tout au long de cette plongée locale mais surprenante. De très belles choses sont souvent à portée de mains ou même de vue et pourtant, nous ne les voyons pas.

Comme tous les plongeurs qui encadrent les moins avancés dans ce club associatif niçois, Isabelle est bénévole et je profite de cet article pour les remercier tous pour leur implication.

Crau de Nao c’est aussi une jolie plage

Outre les surprises que réserve ce spot de plongée au large de Nice, Crau de Nao est aussi une jolie plage qui mérite le détour. Ce n’est pas sans raison que de grands peintres tels que Matisse, Chagall ou Picasso aimaient tant Saint Jean Cap Ferrat. La plage du Crau de Nao est un toute petite crique préservée, sauvage et peu fréquentée. Elle se situe entre les pointes de la Cuisse et de Crau de Nao sur la presqu’ile de Saint Jean Cap Ferrat. C’est une petite crique composée de galets avec une petite plateforme sur les rochers, site aussi sauvage qu’intemporel offre une très jolie vue sur la rade de Villefranche et sur le Cap de Nice. 

Attention en revanche à l’accès par le sentier du littoral. Il faut passer à travers la végétation et aussi escalader quelques rochers par moments. Il peut être dangereux car le sentier est à flanc de falaise et pas toujours entretenu. Mais il peut aussi être vertigineux pour certains. Il est donc préférable de s’y rendre en bateau, en kayak… ou pourquoi pas à la nage !

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Extraits en images de mes premières plongées
Article suivant
Les anémones de mer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu