recette

Ma recette perso pour se « remonter le moral » en période creuse pour la plongée ou les voyages

Un petit article pour vous donner ma recette perso pour se « remonter le moral » en période creuse pour la plongée ou les voyages…

Oui voilà un bon sujet d’article et de discussion…

Et d’ailleurs, vous, que faites- vous entre deux périodes de plongée? Ou entre deux voyages?

Quand vous vous dites, « encore cinq mois et trois semaines avant les prochaines découvertes et mes prochaines bulles lointaines »…

Quand vous vous dites vais- je tenir tout ce temps à un rythme effréné sans tremper mes palmes dans une eau à 32 degrés, colorée et gorgée de vie? Sans voir le temps se ralentir, jusqu’à ce que les autochtones de la république dominicaine ne vous renvoient profondément à ce que sous- tend leur devise ‘ici tiempo es tiempo » (par opposition à notre « tiempo es dinero!)!

Alors moi, quand le moral est à la baisse, ou que le prochain périple n’est qu’à un horizon encore éloigné, je me « replonge » immanquablement dans les livres sur la plongée ou sur les voyages que j’affectionne particulièrement…

Oui voilà une de mes recettes. Et croyez moi elle fonctionne! 

Des livres qui me font rêver sur de futures destinations, me donnent des idées, me font fantasmer, ou me permettent de contempler au moins en images quelques instants, des lieux, des îles, des espèces sous marines déjà rencontrées ou encore à découvrir…

Alors ces livres que j’aime, je les ressors de la bibliothèque, je les feuillète, et je les redécouvre… Je les parcours, je les lis. Et les relis…

Je contemple les magnifiques clichés qui les émaillent et les embellissent, avec délectation.

Les quatre recueils qui ont en ce moment ma préférence sont très différents les uns des autres. 

Mais ils sont aussi extrêmement riches d’enseignements, ils ont un pouvoir évocateur incroyable, c’est en tout cas l’effet qu’ils produisent sur moi…

Je ne vais pas les ré- écrire dans cet article, volontairement synthétique, alors je préfère plutôt vous les laisser découvrir en images… et je vous invite surtout à vous les procurer!!

Avec une petite préférence pour les deux premiers, car l’un est illustré par un photographe niçois de talent, Greg Lecoeur, que je suis attentivement dans l’évolution de sa carrière, et l’autre, parce qu’il montre des photos sublimes de mon endroit préféré dans le monde, l’archipel des quatre rois, Raja Ampat, qui nous a été offert par un personnage hors du commun, Max Hammer.

Pardon pour la qualité très moyenne des photos d’illustration de cet article, mais il n’appartient qu’à vous de les regarder à votre tour… en papier! 

Voila ma recette, quelle est la vôtre?

 

Requins 

 

The Raja Ampat

 

 

The New Yorker Explorer

 

 

Le Tour du monde en 80 plongées 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
S’y retrouver sur le web et les réseaux sociaux quand on s’intéresse à la plongée… pas si simple!
Article suivant
#Diversign… ou la part du Colibri? Quoi? Pourquoi? Avec qui? Explications…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu