vidage de masque en plongée

L’exercice du vidage de masque en plongée? Fastoche… ou pas!

4 Commentaires

Comment réussir l’exercice du vidage de masque en plongée? Vous savez, le terrible vidage de masque…

L’exercice qu’on vous fait faire au début de votre formation, tel un examen d’entrée, méritait qu’on revienne dessus dans un article spécifique. 

Pourtant je ne l’avais pas fait jusqu’ici (et Dans nos bulles a 4 ans!), pour la bonne et simple raison que je ne pensais pas qu’il posait tant de questions, jusqu’à un sondage récent auquel je me suis livrée. C’est apparemment un obstacle majeur pour nombre de plongeurs… 

Car en effet il est souvent rédhibitoire pour de nombreux apprentis plongeurs… qui ne passent pas ce cap.

A l’époque un article fort bien fait sur le vidage de masque m’avait paru bien résumer la méthode à suivre.

C’est celui de Philippe Jourdren, l’animateur du blog The Diving Lizard…. Il l’avait appelé « VDM ou vidage de masque », drôle et bien trouvé.

Je n’ai pas changé d’avis pour la partie formation et technique je vous renvoie vers son site et vous mets ici le lien vers cet article… 

 

En complément, mon petit conseil personnel

Ce serait de se tester en piscine avant de décider de se lancer dans un exercice en live en plongée… La mer, le milieu vivant et mouvant autour de vous au début de l’apprentissage peut déconcerter et rajouter du stress… Et bien souvent les échecs du test du vidage de masque venir de cela. 

Sur du sable dans peu d’eau en piscine, vous vous évitez des troubles liés à l’environnement qui vous entoure, et cela vous permettra de vous concentrer…

On n’imagine pas le nombre de plongeurs, même expérimentés, qui ont peur d’avoir de l’eau dans les yeux et dans leur masque, et ce encore davantage à 30 à 40 mètres de profondeur! 

Alors pour eux, pas question de faire entrer de l’eau dans leur masque volontairement pour le désembuer par exemple (et j’avoue ça m’est arrivé aussi d’attendre d’être un peu remontée, pour soulever doucement la jupe du masque et faire rentrer l’eau qui finit d’évacuer la buée et de me rendre la vue!), ils savent qu’ils risqueraient de paniquer et de remonter comme un pop corn à la surface.

Ils sont donc plus ou moins conscients qu’ils sont potentiellement exposés à la catastrophe à chaque plongée, en espérant que le problème ne se produira jamais… un peu risqué » non?

Personnellement je réussis mon vidage de masque à chaque fois, (je « merde » d’autres trucs mais pas ça). Pour autant j’ai toujours peur de me faire surprendre par une voie d’eau inopinée qui m’ôterait toute réaction pertinente pendant une plongée…

 

Et si le vidage de masque en plongée n’était qu’un problème de formation, un exercice un peu bâclé par rapport à d’autres, sur lequel on ne revient pas assez souvent? 

Personne n’aime respirer en ayant de l’eau dans le nez, mais il faut juste prendre conscience que tout se passe bien tant qu’on a pas le réflexe d’inspirer.

En le faisant, la moindre goutte donne l’impression de vous noyer. C’est ce qui se produit pour les personnes qui conservent une respiration « terrestre » consistant à inspirer par le nez aussitôt après avoir soufflé.

Donc en plongée, on nous apprend à nous débarrasser de ce réflexe, en maîtrisant la respiration bucco-nasale, ou plus simplement à prendre conscience qu’il faut s’abstenir d’inspirer par le nez tout au long de l’immersion.

C’est ce qui permet notamment de poursuivre la plongée, même en cas de remplissage « inattendu », « involontaire » ou « par surprise » du masque.

La formation doit donc avant tout pour moi permettre de maîtriser un remplissage inopiné du masque, et se concentrer plus sur votre réaction à cette situation surprenante, plutôt qu’à la technique proprement du vidaget.

Et pour cela il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer! 

Et il faut garder à l’esprit que cette technique est le plus souvent enseignée dans des circonstances sécurisées, la plupart du temps genoux à terre après grande concentration, elle peut sembler donc parfaite alors qu’elle ne répond pas peut- être pas à l’objectif premier : ne pas paniquer si le masque se remplit soudainement.

C’est à cela qu’il faut se préparer mentalement. 

 

 

 

Vider son masque en plongée, est donc un geste à pratiquer et à réviser !

Et si vous avez les compétences de base, le vidage de masque peut simplement être aussi facile que 1-2-3.

1-2-3 comme :

  1. Appuyez sur le haut du masque.
  2. Soufflez.
  3. Mettez la tête un peu en arrière

 

vidage de masque

  •  
    1.8K
    Partages
  • 1.8K
  •  
Article précédent
Quel est votre plus gros problème rencontré dans votre formation en plongée?
Article suivant
Le lâcher- reprise d’embout, l’échange d’embout en plongée. Cap ou pas cap?

4 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Salut Anne, merci pour cet article. Je fais partie des personnes qui ont abandonné l’idée même de faire de la plongée à cause de cet exercice. J’ai trouvé ça extrêmement brutal de la façon dont on a voulu me l’enseigner:-(. Âmes sensibles s’abstenir (hi,hi). Je crois que ça mériterait (pas de pression) une vidéo! Et peut-être même les bruits de respiration si caractéristiques de la plongée… Je suis revenue au tuba-palmes… en traites-tu dans ton blogue? C’est tout de même-là qu’il y a les plus jolies couleurs… Si tu ne l’as pas déjà fait, je te suggère un article sur les masques pour personnes qui ont habituellement grand besoin de leurs lunettes. Cordialement, Isabelle-la-très-myope, récente BP!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu