En parapente face au Mont Blanc

Le parapente face au Mont Blanc, impossible de ne pas vous raconter cette expérience unique!

Lors d’un week end estival tranquille à Chamonix, après deux journées passées à nous balader aux alentours de Cham, après un tour au sommet de l’aiguille du midi (belle en hiver comme en été),  à nous régaler des merveilles offertes par la Haute Montagne en été, sur le retour d’une heure de shopping dans les splendides magasins de la ville, chez North Face, Patagonia et autre Millet, nous étions en route pour aller déguster un apéro bien mérité dans les ruelles piétonnes, avant la traditionnelle goinfrée de raclette quand nous avons été interpellés par deux gars bronzés et souriants, faisant de la pub pour un saut … en parapente!Il n’en fallait pas plus à mon hyperactive de moitié pour engager une conversation, déjà tout excité, sur les conditions tarifaires, les créneaux horaires, les sites… Un saut face au Mont Blanc, pour lui l’amoureux de la montagne, le passionné des randonnées (puisqu’il y est monté 2 fois!) what else? Il n’en fallait pas plus pour le décider à tenter l’expérience… Il réserve donc pour le lendemain… Deux créneaux!

C’est là que l’aventure commence! Pour deux? Euh? 

Très tentée mais aussi très flippée (vous l’aurez compris je suis plus à l’aise dans l’élément liquide  que gazeux,  et en général je réfléchis beaucoup, trop!) je commence cash à essayer de trouver des échappatoires.. Oui, demain, mais quand? Nous devons repartir pour Nice à 14 h, et la seule heure dispo est 15 h… A ben non alors ça le fait pas, une autre fois! Mais c’était sans compter sur les trésors de génie de notre montagnard sous l’oeil complice de Chéri, qui se « débrouille » à nous dégotter au pied levé un guide habilité à nous faire sauter à 10 h… « Donc, comme ça vous aurez le temps pour repartir à 14 h »! Coin- cée!

Après une nuit très agitée (presqu’autant que celle que je vous ai racontée précédant mon baptême de plongée à Koh Phi Phi), nous voilà au petit déjeuner avant d’y aller, à contempler ceux qui étaient déjà là haut, gros comme de minuscules mouches! Moi, là haut dans moins de deux heures? J’avais peine à le croire! 

Et pourtant, nous voici déjà au départ des oeufs pour le sommet du Brévent, comme convenu, face à sa majesté Mont Blanc, sublime sous un soleil éclatant… Equipement rapide sur un pré et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire pouf! me voilà partie, chéri sur les talons, chacun avec son guide sur le dos!! 

On court, on court, et on s’envole!

Plus qu’un saut je dois avouer que ma principale surprise est la sensation de décoller et pas du tout de sauter! On s’élève tranquille dans les cieux, on devient la mouche! Avec cette fois Chamonix à ses pieds, minuscule! On prend conscience du côté irréversible de la démarche à des kilomètres au dessus du sol. Mais on vole, la sensation est magique, en ce qui me concerne ni vertigineuse, si stressante. Pas de malaise ou de peur. Bien au chaud, car bien couverte, le vent dans les oreilles, j’ai été zen du début à la fin, j’ai adoré, et me suis gavée d’images magnifiques des majestueuses montagnes qui nous cernaient ou que nous surplombions, avec un bémol quand nos deux guides ont fait toucher « pour le fun » les bords des deux voiles (oup’s)!

L’atterrissage tout en douceur sur mes deux pieds (un peu moins glorieux pour ma moitié qui a fini sur les genoux! D’ailleurs pour lui bizarrement la sérénité n’a pas été autant au rendez- vos que pour moi!! Et oui je balance, c’est ma petite vengeance!) m’a aussi surprise et a fini de me convaincre que cette expérience est fabuleuse.  Je dois reconnaître que les guides sont extras et vous mettent énormément en confiance!

Alors tentés d’essayer le parapente? Quelques images, photos et une vidéo, pour achever de vous convaincre!

 

Article suivant
Envie d’adrénaline et de fraîcheur avec le canyoning

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu