Budapest

Week end à Budapest

2 Commentaires

Passer un week- end à Budapest…

Sincèrement ça ne m’était pas spontanément venu à l’esprit!

Et oui je le confesse depuis l’enfance j’avais, jusqu’à tout récemment, toujours eu une sorte d’aversion pour les pays de l’Est…

Mais depuis une dizaine d’années j’ai entrepris avec ma moitié de faire des week- ends de 3 ou 4 jours dans les capitales Européennes. Alors est venu le tour de Budapest! Mes « a priori » de jeunesse s’étant un peu estompés, j’ai donc dis « chiche » pour un séjour dans la capitale Hongroise.

Je vous dis d’emblée que cette ville a fini de me réconcilier avec les « pays de l’Est’, même si leur évolution vers une nécessaire et inéluctable ouverture au monde n’y est pas non plus étrangère. 

La ville actuelle est créée en 1873 par la fusion de Buda — alors capitale de la Hongrie — de Pest et d’Óbuda.

Avec ses 1 702 297 habitants , Budapest est également la ville la plus peuplée d’Europe centrale. Oui c’est une grande ville qui pourtant quand on s’y promène vous apparaît plutôt comme une ville provinciale!

Nourrie de plus de 1 000 ans d’une riche histoire, Budapest est au cœur de la « Mitteleuropa », l’Europe centrale. On le sent dès les premiers pas.
Budapest a par le passé été très riche, très belle, cosmopolite et prospère, cela se voit, et puis « la fête s’est arrêtée » pour laisser place au désordre et la terreur. Blessée par les guerres, meurtrie par le nazisme (certains bâtiments sont parfois encore criblés d’impacts de balles), appauvrie par le communisme, la ville a enfin retrouvé son lustre à la faveur de son entrée dans l’Union européenne.

Aujourd’hui Budapest est une capitale bouillonnante, jeune et pleine de vie.

Bien desservie, la « perle du Danube » est en passe de prendre de relais de Prague ou de Berlin, en ce qui concerne « the places to be » : on vient y prendre les eaux pratiquement jour et nuit, on danse sur le bord du Danube au plus fort de l’été après avoir sillonné la ville en Vélib. Avec ses bains, ses petits restos, ses musées d’art et ses ruin pubs où l’on écluse des bières jusqu’au bout de la nuit, Budapest est désormais bien sur l’orbite des capitales « tendance » ! 

Dés l’arrivée la beauté de la ville, de son architecture m’ont conquise. Tout y est ordonné, paisible et on y sent les traces d’une autorité (un autoritarisme?) passée mais récente. On s’y sent en sécurité, on s’y sent bien.

J’ai aimé la balade en bateau sur le célèbre (beau) Danube (bleu, pas bleu du tout d’ailleurs!)… J’ai aimé sa douceur de vivre et ses soirées festives…

Budapest est une ville thermale, et aller y tester ses établissements thermaux est incontournable. Mon séjour dans deux d’entre eux m’ont convaincue, si c’était nécessaire (hum!), des bienfaits de passer des bassins emplis d’ eaux pleines de soufre, aux eaux chaudes à 40 ° en passant par les froides à 5° ou par les saunas et autres hammams. Les massages relaxants que l’on peut y « goûter » aussi sont particulièrement agréables après une journée de marche dans la capitale hongroise…

J’ai aussi un souvenir particulier des deux soirées passées à Budapest. En plein Championnat d’Europe des Nations, la Ville s’était transformée en stade géant. Et c’est avec bonheur que nous avons assisté à la terrasse d’un café hongrois à la Victoire de la France face à l’Islande en quart de finale (5 à 2 s’il vous plait!), ambiance chaude mais bon enfant (les budapestois étaient pour l’Islande)…

Mon top ten des choses incontournables à faire: détendez-vous dans l’un des magnifiques spas qu’abrite la ville (par exemple les Thermes Széchenyi, pour leur style « Belle Époque », ou ceux de Gellért), allez la place des Héros (Hosok ter), majestueuse et située prés d’une jolie oasis verdoyante où trône un beau château. Laissez-vous surprendre par la beauté du Parlement, observez-le sous toutes ses coutures, depuis l’autre rive du fleuve, de jour et de nuit (il est vraiment somptueux!) puis entrez à l’intérieur pour découvrir les merveilles qu’il cache. Dans la zone du Château vous pourrez vous promener dans le quartier des pêcheurs et visiter la Basilique Saint-Étienne de Pest. Son architecture est à mi-chemin entre la Basilique de Montmartre et une forteresse médiévale, étonnante! Visitez le Musée National Hongrois, ses jardins abritent un buste de Garibaldi! Promenez-vous en tram le long des rives du Danube. En soirée, rendez-vous au Szimpla, élu 3e plus beau pub du monde par le Lonely Planet et parce que la nuit est longue, profitez-en pour découvrir les fameux « Ruin Pubs » en commençant par le Fogashaz.

Petit regret nous avons dû écourter nos visites pour récupérer et gérer nos bagages, alors un petit tuyau sur un service découvert depuis…. 

Une petite astuce et un conseil pratique, nous avons pu bénéficier à l’occasion d’un autre week- end d’un service sur je vous recommande. Un service de bagagerie. Longtemps que je trouvais que cela manquait… 

Quand vous êtes en RBNB ou que vous n’avez pas envie de repasser par la « luggage room » de l’hôtel, une seule adresse pour vous libérer de vos bagages et profiter de la dernière journée ! Plus de fil à la patte ou de stress lié aux horaires:  contactez BOUNCE  ! Ils gèrent pour vous !

Présents dans 100 Villes dans le monde, pas la peine de s’en priver! Pratique et à des tarifs peu élevés vous bénéficiez d’un service à la carte en toute sécurité… 
 
 
 
 
 

 

 

Et la musique qui va avec:

 

  •  
    31
    Partages
  • 31
  •  
Article précédent
Un week end à Amsterdam…
Article suivant
Bali une île aux multiples visages

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu