temps

Tant de choses à faire et si peu de temps pour y parvenir…

Tant de choses à faire et si peu de temps pour y parvenir… c’est ce que je me disais ce matin en cette veille de déconfinement!

Quand on a commencé il y a 54 jours le confinement, on s’est dit que le temps serait ralenti, étiré, et que nous disposerions enfin de temps (petite compensation de cette extraordinaire et dramatique période), de beaucoup de temps… pour faire des milliers de choses.

Plus de sports en extérieur le week-end, plus de visites à nos familles, plus de randonnées, de ski, de plongée…. Qu’allions nous faire de tout ce « gain de temps » désormais à notre portée?

Nous avions projeté des tas de choses, qu’on était certain de pouvoir réaliser avant la fin de cette période de « retraite forcée » (du bricolage sans cesse reporté, au rangement ou au nettoyage de printemps, en passant par des petits plats plus cuisinés depuis très longtemps… bon, ça heureusement, on l’a fait!)…

Nous voilà 54 jours plus tard, et en définitive, le temps a filé, filé!

C’est (déjà?) terminé… Mais qu’avons nous réellement fait? C’est l’heure du bilan…

Avec la reprise progressive mais exponentielle de mes activités municipales, le télétravail pour l’entreprise qui m’emploie, ce qui remplissait déjà très bien les journées, le constat est le suivant: on a finalement pas vraiment eu une minute à nous!

Ajoutez à cela les visios et les wébinaires à répétition, les apéros virtuels et le bénévolat que certains d’entre nous ont accepté de faire volontiers (phoning aux séniors de la ville, distribution de colis alimentaires en ce me concerne, missions ô combien importantes et qui se sont révélées très gratifiantes, mais aussi très chronophages), le temps restant pour s’adonner à « ces fameuses activités pour soi » s’est finalement retrouvé, comme à l’accoutumée, plutôt portion congrue.

J’avais l’intention de reprendre l’écriture de mon roman policier… en plan depuis 18 mois… Peine perdue! J’avais l’intention de rédiger plusieurs articles pour ce site, mission accomplie, mais pas autant que j’aurais aimé. J’avais des tonnes de choses à faire pour améliorer la e- boutique de Worldshaper, pas réussi! 

Plus que jamais, je me suis cruellement rendu compte que je n’arrive pas à consacrer assez de temps à mes multiples initiatives… même avec 54 jours de vie quasi recluse… WTF comme disent les jeunes! 

En les passant en revue ces fameuses activités, je me rends compte que j’ai peut- être une forme d’hyperactivité (ou un goût prononcé pour le zapping?). En même temps elles se rajoutent par strates, mais je n’en abandonne aucune… donc pas vraiment du zapping… et nombre d’entre elles se font en ligne… je suis donc plutôt un peu « geek » sur les bords.

La première de ces initiatives est la tenue de ce blog lancé en Juin 2016, avec 215 articles sur la Plongée et les Voyages. Pendant le confinement j’en ai écrit six, un chiffre nettement insuffisant, j’en ai conscience, pour être « bien vue » par l’algorithme autoritaire et exigeant de Google… même si grâce à vous sa fréquentation est en augmentation continue…

L’admin et l’animation de plusieurs pages Facebook. Je vous les cite pour le cas où vous aimeriez en prendre connaissance: Dansnosbulles (page éponyme de ce site), #Diversign, Worldshaper, Issa Nissa avec Méfi (pour échanger sur l’équipe de foot locale), Nice en images (page créée pour échanger des photos sur de belles vues de Nice)… Il y a aussi ma page politique, sur laquelle je partage pas mal de contenus sur la vie locale, au travers de ma participation dans la majorité municipale  (Anne RAMOS) et celle du  8 ème Canton de Nice ciblée sur les quartiers Est de la ville (que je partage avec mon binôme Philippe Rossini).

Il y a aussi les 3 groupes FB créés, entre 2017 et 2020:  « Amis qui aiment la plongée ou les voyages ou les deux! » (merci à François, Sophie et Philippe qui m’aident à modérer ce groupe plus de 6300 membres), #Diversign, le groupe des amis de la NATURE, et Slowfashion and Life (et si on consommait autrement), les deux derniers ayant été créés pour sensibiliser sur la beauté de la nature, sa préservation et sur de nouveaux modes de consommation, notamment dans le monde de la fabrication textile et de la mode.

Merci au passage à tous ceux qui en sont membres et qui suivent les publications mises en lignes régulièrement… 

Ajoutez à cela les comptes Instagram et Twitter associés… je vous épargne le détail!

Bref! Oui, cela fait pas mal de réseaux sociaux… un véritable webmaster en herbe, même si je le confie ici, ils ne sont pas tous à jour (modérateurs candidats n’hésitez pas à me faire part de votre souhait de me donner un coup de main)! 

Et il y a aussi et surtout la gestion de la boutique Worldshaper et de la société du même nom!

Une aventure à part entière qui va de la gestion de la page FB (le compte Instagram étant géré en intégralité par mon amie Nathalie), à la maintenance de la e-boutique, en passant par la récupération des commandes, leur emballage et leur expédition…

Et en amont le travail sur le SEO, sur le SEA, les discussions sur les modèles à créer (ou pas), avec nos jeunes créateurs, les collab, les capsules, les partenariats… les comptes à tenir, en gardant un oeil sur les résultats. Une « vraie vie » de « mini et e-chef » d’entreprise à temps très, très très incomplet. Je suis heureuse de pouvoir profiter de cet article pour dire que pour ce premier exercice, nous allons pouvoir comme espéré afficher un bénéfice (petit et réalisé en dépit des investissements inhérents à une première année d’exercice, mais un bénéfice!) et gratifier une association en charge d’actions au profit de la mer et du littoral (Paddle Cleaner)…

Fort heureusement, je suis formidablement entourée par une équipe de bénévoles: Jean- Michel, mon époux chéri, Pascal, mon fils adoré qui me fait profiter de conseils liés à son cursus en école de commerce, Morgan, Sophie (créateurs inspirés et tous les deux issus de cursus en web marketing et en graphisme) et Nathalie (femme à poigne, multicartes et multicompétences, douée dans de nombreux domaines)… Worldshaper est avant tout une aventure humaine, faite de découvertes, d’apprentissages divers et de moments de convivialité et d’amitié! 

Et puis, enfin à côté de tout cela, il y a maintenant des activités manuelles, quelle magnifique et récente découverte! Produire des choses par soi- même, créer, se livrer à des activités de « do it yourself »…  Le tricot et le crochet en particulier… des paniers en traphilo, des écharpes, des snoods, et plus récemment des couvertures… des nids d’ange… pour bébé! Un futur bébé… 

Parce que de toutes les activités précitées, la plus précieuse va sans aucun doute devenir celle- là!! Laquelle? Ah, je ne vous l’ai pas dit? Je suis une future MAMIE!!

En résumé, le temps passe TROP vite et je crains que ce soit aussi un signe qui va avec la disparition de la jeunesse et l’automne de la vie… C’est ainsi!

Et fin octobre, il y a fort à parier que mon temps restant libre va encore se restreindre! 

 

 

temps

 

Article précédent
Ma to « do list » voyages et voyages plongée post confinement
Article suivant
Mon grand père était agriculteur… se souvenir de ses racines….

1 Commentaire. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu