bulles lointaines

Plongeurs… avez- vous le sentiment d’appartenance à une communauté?!

2 Commentaires

Plongeurs… avez-vous le sentiment d’appartenance à une communauté?!

Drôle d’accroche à ce petit billet que j’ai eu envie de rédiger en ce week- end pascal. Il fait moche, envie de cocooning, et de petits oeufs de Pâques au chocolat au lait… Envie de lire, de « gicker » et d’écrire aussi! C’est comme ça pour moi quand il fait « moche »! 

Dans ces moments de bien-être mais de confinement à la maison, mon esprit part directement… dans la NATURE! Là où j’ai toujours envie être quand je ne travaille pas. 

Et je pense à des balades en montagne, à la campagne, ou  sous l’eau, dans une « 4 ème dimension » de paysages féériques que peu de personnes n’ont la chance de connaître. Aujourd’hui mon esprit m’a amenée à la plongée, peut- être parce que mon prochain voyage-plongée aux Philippines sur le Seadoors se rapproche?

Alors je réfléchis à ce que je pense de ce sport, cette discipline, cette pratique, cette activé (tout ça réuni!)... D’ailleurs pour vous c’est quoi? Un sport, une activité? Un loisir? 

Et alors il me vient des idées, « mes petits billets d’humeur », que j’ai parfois envie de partager avec d’autres plongeurs…

Aujourd’hui je me demandais clairement s’il y avait une idée de communauté des plongeurs, un sentiment d’appartenance à un milieu particulier? A vos avis! Comment cela se traduit- il pour vous? Envie de partager, faire connaître? Garder jalousement le secret de cette plénitude? Etre solidaire avec les autres plongeurs? Comment?

Avez- vous conscience, amis plongeurs, que seuls ceux qui ont passé le cap du baptême (c’est à propos en ce week- end de Pâques!) ont la chance de pouvoir contempler ce que nous contemplons une fois sous l’eau? Peu de disciplines ou d’activités de loisir me semblent aussi « spéciales » à bien y réfléchir! Pour aller sous l’eau il faut du matériel, une initiation, de la pratique…

Ce que l’on peut voir se mérite, il n’y a pas simplement qu’à poser ses yeux dessus. Ce n’est pas une simple histoire d’envie. D’ordinaire, on prend la voiture et on va balader. On s’en met plein les yeux juste en marchant sur les chemins, du moment qu’on se rapproche de la nature… Basta! 

Mais là, non, ce n’est pas aussi anodin. Et c’est si fort une fois qu’on y est! Une véritable autre dimension. Je crois sincèrement qu’il faut l’avoir vécu pour le comprendre. Et c’est bien cette expérience partagée qui créée, selon moi,  ce sentiment de reconnaissance mutuelle, l’impression qu’il y a ceux qui « savent » ce qu’il y « là- dessous » et les autres!

Entre l’apesanteur, la respiration, la lenteur des mouvements et des déplacements, l’émerveillement des rencontres avec les animaux sous- marins et la beauté de véritables paysages (comme en surface! oui oui! ), finalement rien d’étonnant à ce phénomène de sentiment d’appartenance à une communauté que je constate régulièrement en parlant avec mes amis plongeurs, dans la « vraie vie » ou sur nos forums favoris.

Privilégiés, curieux qui avons franchi nos appréhensions d’aller dans un élément qui n’est pas le nôtre, témoins aussi du tort que nous sommes en train de faire à cette vie sous marine à laquelle beaucoup de gens sont insensibles parce qu’ils ne la voient pas, tout ça renforce sans aucun doute un sentiment d’appartenance!

Et même si nous sommes de plus en plus nombreux à aller sous l’eau voir ce qui s’y passe (je vous donne ici un chiffre étonnant 2, 2 millions de plongées par an et vous renvoie à un excellent article de Paradise-plongée.com bourré de statistiques intéressantes), avouez que c’est bien peu, rapporté au nombre d’habitants de notre belle planète! 

 

 

  •  
    192
    Partages
  • 192
  •  
Article précédent
De Diversign à Worldshaper, l’histoire d’un projet un peu dingue au service de l’environnement!
Article suivant
Dans nos bulles a trois ans!!

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • François Repecaud
    21 avril 2019 12 h 39 min

    Bonjour Anne,

    Toujours des beaux mots, bien arrangés! Et je suis jaloux… Parce que je ne sais pas écrire aussi bien que toi…

    Bref! Je reviens à ta question sur notre communauté de plongeurs. Ma réponse ne sera pas catégoriquement oui..

    En effet, je me sens appartenir à ce petits groupes d’élus qui ont passé le stade du baptême pour gravir les échelons de la connaissance en même temps qu’ils descendent l’échelle de la profondeur..

    Mais!

    Car il y a un mais, même plusieurs!

    J’étais en Egypte en octobre dernier, et j’ai vu des bons franchouillards plongeurs FFESSM de différents niveaux se remplir les poches de la stab avec des coraux , des coquillages et divers souvenirs sous marins recueillis avec leur couteau, tout en raclant le fond sans aucun respect pour le milieu subaquatique que nous sommes supposés aimer. Je ne suis pas de cette communauté de plongeurs!

    On nous parle de sécurité, d’exercices de sauvetage et assistance pour potentiellement sauver la peau de notre précieux binôme qui lui peut avoir à sauver notre vie. Dans les niveaux 2 et 3 et plus, combien refont ces gestes en club pour pouvoir les mettre en oeuvre facilement en cas d’incident? Pas beaucoup… Nous sommes un petit groupe représentant 15 % des membres de notre club à aller en fosse en hiver pour refaire ces gestes, et 85% qui vont aller plonger l’été sans avoir révisé leurs acquis. Je suis aussi issu d’une communauté qui a presque les mêmes caractéristiques que celle des plongeurs: les pilotes privés avion. Et nous remettons en cause notre licence tous les ans avec un instructeur qui peut (ou non) signer le sésame qui nous permettra de continuer à voler aux commandes de nos oiseaux de fer. La plongée: tu es N2, N3 N4 à vie (sauf problème médical) sans remettre tes gestes de sécurité en pratique. Je ne suis pas de cette communauté de plongeurs.

    Je vais plus loin: Le N4 qui est très gentil, vieux plongeur, et qui emmène ses 3 N1 à 20 mètres comme c’est si bien indiqué dans les livres. Qui le secourera s’il fait une syncope à 20 mètres? Le N1 qui sait juste vider son masque et qui ne veut pas progresser vers le N2 grâce à quoi il apprendrait à aider et secourir? Tout ça parce que ce qu’il sait faire est suffisant pour voir de beaux fonds? Je ne suis pas de cette communauté de plongeurs.

    Par contre, oui, je me sens de cette communauté qui aime sans toucher nos beaux fonds marins, qui se prépare pour aider son binôme le jour où il aura un pépin, qui a envie que la sécurité s’améliore pour qu’on voie moins d’articles dans les journaux parlant de morts en plongée, qui a envie de faire partager son bonheur du milieu sous marins à tous les gens de son entourage (j’en suis même chiant… ). Oui, je suis de ceux qui vont profiter de leur retraite pour préparer des voyages pas chers pour les membres de son club en espérant que ce sont tous des membres de la communauté de plongeurs qui respectent la mer et leurs binômes!

    Voilà le genre de plongeur que je suis, et crois moi, tous les ans je m’en veux de ne pas être meilleur plongeur et de ne pas assez respecter la nature…

    Alors, de temps en temps (clin d’œil!) je me fais plaisir en aidant « Sea Sheperd » et consorts en achetant un bermuda chez #Diversign !

    Répondre
    • Trop beau ce commentaire François! Et j’adore ton style! A quand TON blog? Je partage TOUT ce que tu as écrit. Et qui n’était pas dit dans mon petit billet! J’avais envie de faire réagir un peu les gens qui font partie de cette « communauté », dans laquelle je l’avoue je ne me reconnais pas toujours non plus à 100%, en dehors du privilège que j’ai évoqué et dont je suis consciente! Bises et continue!!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu