Manquer son rendez- vous avec le bateau!!

2 Commentaires

Mais où est donc passé le bateau?

Je ne pensais pas spécialement à cette situation angoissante, mais le récit récent d’une amie m’a amenée à appréhender désormais ce que je pourrais qualifier de mésaventure quand cela se termine bien, ou de véritable cauchemar dans des cas plus sérieux. C’est en tout cas souvent une appréhension très légitime des apprentis plongeurs. Ressortir de la plongée et ne pas savoir pas où vous êtes, ou pire se rendre compte que le bateau de plongée n’est nulle part en vue!

Bien que cette situation soit assez rare, ce n’est pas impossible et mieux vaut y être préparé, au moins mentalement.

A elle, ça lui est arrivé l’an dernier, et elle m’a avoué ne s’en être correctement sortie que grâce à des conseils entendus maintes fois de la part de son ami, plongeur émérite. Comme quoi un homme ou une femme avertis en valent deux, c’est bien connu et tellement vrai! Et aussi parce qu’elle avait un équipement qui a permis qu’on finisse par la repérer.

Sans revenir sur cette histoire vécue, j’ai eu donc envie de faire un petit article sur ce sujet, en rappelant quelques conseils basiques qui n’éviteront peut être pas la situation, mais qui sait…

 Les plongeurs expérimentés viendront sans doute dire que j’enfonce des portes ouvertes, mais ce blog est aussi fait pour échanger avec des plongeurs débutants, ou pour ceux qui n’ont pas encore tenté l’expérience, et d’évoquer tout ce qui, à un moment donné de l’apprentissage, peut être un frein à la pratique sereine de notre activité préférée… 

 

 

 

Alors comment pouvez-vous éviter cette situation? Et si le bateau de plongée ne vous récupère pas, que faire?

Pour ce qui est des plongeurs plutôt débutants, cette horrible expérience ne peut bien sûr se produire que si vous avez été accidentellement séparé de votre palanquée (par des courants ou autre aléa), elle est donc fort heureusement rare, voire rarissime. Pour les plongeurs autonomes, ils ont des connaissances d’orientation et des notions de ce qui va suivre qui les préparent un peu mieux à ces situations hasardeuses.

Toujours est- il que des chartes de plongée existent, fort heureusement, et les bateaux de plongée ont généralement une série de contrôles au point pour s’assurer que personne ne manque à l’appel. Les navires de plongée professionnels ont également des procédures en place pour déposer et ramasser les plongeurs. Les dirigeants de plongée dressent des listes de plongeurs. Le recensement est fait avec le capitaine et le navire ne peut quitter le site que lorsqu’il a confirmé tous les plongeurs à bord. Quais aucune chance que vous soyez « oublié » donc. 

Cependant, parfois (généralement en raison d’une erreur du guide ou comme indiqué plus haut si vous vous êtes accidentellement retrouvé séparé de votre groupe), vous pouvez vous retrouver sans le bateau en vue. Cela peut être dû à une mauvaise navigation ou à des conditions défavorables, telles que des courants forts ou une mer agitée. Une remontée prématurée et  inattendue de la plongée en raison d’un problème tel qu’un dysfonctionnement de l’équipement, des problèmes d’égalisation ou des problèmes de flottabilité peuvent aussi être la cause de cette situation.

Voici quelques conseils pour assurer votre rendez-vous avec le bateau.

Planifiez la plongée,  plongez conformément au plan… qui sonne mieux en anglais:  « Plan the dive, dive the plan! »

C’est un vieil  adage, mais il vaut la peine d’être utilisé et répété. Assurez-vous que vous et vos camarades de plongée participent au briefing de pré- plongée. Que vous ayez un guide ou non, il vous incombe en tant que plongeur qualifié de découvrir les aspects clés de la plongée à venir et de s’y conformer au maximum. Au cours de la séance d’information, l’instructeur communiquera des informations précieuses. Faites y attention. Notez tous les détails pertinents et posez des questions si vous n’êtes pas sûr des infos données.

Faites attention aux directions indiquées sur le briefing et sur la boussole si vous en avez une. Je considère essentiel d’avoir des notions du fonctionnement et de l’utilisation de « l’engin »… Ce n’est pas encore vraiment mon cas d’ailleurs! Je me perds dans les couloirs d’Isola 2000, alors!! Est-ce que le récif ou l’épave que l’on va explorer est au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest? Où sera le point de rendez- vous avec le bateau? Quelle direction vous ramène à votre point de sortie?

Notez aussi les profondeurs de différentes parties du site de plongée. La topographie du site vous donnera des indices de navigation et vous aidera en théorie à trouver votre chemin.

Mémorisez les points marquants importants décrits dans le briefing. Les pinacles, les affleurements, les tombants, les murs et les formations rocheuses vous aident à naviguer vers le bon point de sortie ou à retrouver votre chemin vers le bateau. (on vous dit par exemple si vous devez l’avoir à main gauche ou à main droite). Si vous plongez sur une épave en fer ou en acier, votre boussole sera inefficace, alors notez la disposition de l’épave, ses caractéristiques importantes.

Soyez conscient qu’il peut aussi y avoir des courants forts qui pourraient vous éloigner du site initial de plongée. Si le guide vous dit de ne pas parcourir telle ou telle zone du récif, ne le faites pas. C’est probablement parce que les conditions peuvent devenir plus difficiles ou qu’il y a des dangers. En cas de courants, ne jamais lutter contre et sortir quand vous le pouvez, c’est là que le bateau vous cherchera premier lieu…

Faites attention au temps d’exécution prévu pour la plongée pour ne pas manquer le rendez- vous. Votre groupe n’est peut – être pas le seul à devoir être récupéré…

Enfin, notez comment et où vous allez entrer et sortir de l’eau. Faut- il revenir vers un bateau amarré sur une ligne?  Le bateau se déplacera- t’il dans une zone spécifique pour ramasser les plongeurs? Assurez-vous de savoir tout ça avant de quitter le briefing.

 

 

Ayez aussi le bon matériel.

Assurez-vous de prendre le bon équipement pour la plongée. Peu importe la façon dont une plongée est prévue, des séparations intempestives peuvent toujours se produire. Avoir le bon équipement peut aussi faire la différence entre une très mauvaise journée et une histoire intéressante à se raconter entre amis.

Les sifflets (les versions à double tonalité ont une longue portée sur l’eau), les tubes de signalisation gonflables (ce sont des tubes gonflables de couleur vive qui sortent au-dessus de la surface pour vous rendre plus visible) les miroirs de signalisation (même les avions voient la réflexion du soleil) un flasher (un stroboscope, très visible la nuit) une lampe de plongée (au cours d’une plongée de nuit, votre lampe de plongée sert également de système de signalisation) peuvent tous aider à transformer une situation potentiellement dangereuse en un inconvénient mineur.

Les bouées de marqueur de surface retardées ou les bouées de marqueur de surface, également appelées «saucisses de sécurité», devraient être des équipements incontournables pour chaque plongeur et lors de chaque plongée. En particulier, ne plongez pas sans eux là où il peut y avoir des marées, des courants ou un danger de séparation du groupe. 

Il y a aussi bien sûr des technologies plus modernes…

Pour ceux qui ont plus de moyens et qui en ont l’utilité, les solutions de haute technologie peuvent offrir un peu une couverture de sécurité. Bien que peu coûteux, les traqueurs GPS tracent votre position quasi exacte dans un rayon de 50 km. Il suffit d’appuyer sur le bouton de détresse en cas d’urgence et le bateau de plongée pourra vous trouver. Cela est de plus en plus répandu dans les zones difficiles, comme les Galapagos par exemple…

Toujours est- il que si le pire se produit et que le bateau peut ne pas vous trouver pendant un moment ou que les conditions de la mer deviennent plus difficiles, n’ayez pas peur de larguer vos poids pour rester à l’aise à la surface. Protégez votre vision et vos voies respiratoires si les conditions sont difficiles. Gardez votre masque sur la surface dans les mers agitées. Un tuba rangé dans votre BCD ou votre poche de combinaison peut protéger vos voies aériennes lorsque vous faites face aux vagues pour vous signaler.

Tout cela est bien sûr non exhaustif, et croyez- moi, le mieux est encore de coller votre dive master à vos débuts comme une arapède à son rocher, moi c’est ce que je fais!. Mais dans la mesure où lui aussi peut avoir des difficultés, alors toutes ces notions sont bonnes à savoir! 

 Un article intéressant à lire sur le sujet, en anglais. Un contre exemple des protocoles traditionnels….
  •  
  •  
  •  
Article précédent
Les dix commandements du plongeur respectueux
Article suivant
Tout passe par leur regard…

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Une histoire au Mexique. Des plongées derivantes avec largage et récupération. On est en septembre 2013, il fait mauvais. On est 3N2 guidées par un moniteur Français. Lors de la mise à l’ eau une des nana perd sa poche à plombs. Le guide nous dit de commencer à descendre seul comme on est des N2, lui il récupère la poche a plonbs et nous rattrapera. On descent donc seul on se stabilise a 20 m. Il y à du courant. Le moniteur ne revient pas au bout d’un certain temps on décide d’arrêté la plongée, on remonte a 6m, je tire le parachute étant la seule à en avoir un, on fait notre sécu de 3 min. Quand on remonte le bateau est très loin, il pleut et la mer commence à se former. je me dresse sur l’eau au max et agite le parachute à bout de bras. Après un long moment le bateau nous voit et vien nous récupérer. Maintenant il faut retrouver le moniteur. Lui il a barboté un long moment avant qu’on le repere dans une mer avec de plus en plus de vagues. Des courants l’on empêcher de nous rejoindre.
    L’Histoire qui se termine bien malgré un bon coup d’adré et de trouille de ne pas être repérées. Moralité ne plus écouté bêtement les guides. Depuis J’ ai dans ma Stab en plus du parachute un miroir et une lampe à éclat et un bâton luminescent.
    Sonia

    Répondre
  • Ohhhh malheurrrrr !!! S’il m’arrive cette mésaventure je meurs sur place !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu