Rencontre au Musée océanographique de Monaco avec Jean- Louis Etienne

2 Commentaires

Envie de vous raconter ma rencontre au Musée océanographique de Monaco avec Jean- Louis Etienne.

Connaissez- vous Jean- Louis Etienne?
Je pense que tout le monde sait de qui il s’agit…

Mais avant de parler de l’homme que j’ai rencontré hier soir, revenons tout de même sur sa biographie (source: Wikipédia).

« Jean- Louis Etienne est un médecin et explorateur français, connu pour ses expéditions en Arctique, il a été le premier homme à atteindre le pôle Nord en solitaire en 1986, et en Antarctique, notamment la Transantarctica réalisée en 1989-1990.
Il fait ses études à l’école de Vielmur-sur-Agout puis au collège technique de Mazamet (où il obtient un CAP de tourneur-fraiseur!), au lycée Jean-Jaurès de Castres puis à la Faculté de médecine de l’université de Toulouse. Docteur en médecine, ancien interne en chirurgie, il fait sa thèse à l’université scientifique et médicale de Grenoble. Il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées de « diététique et génie alimentaire » et d’un diplôme de « Biologie et de Médecine du Sport». Jean-Louis Étienne est également médecin breveté de la Marine marchande. Il a dans sa jeunesse évolué en tant que demi de mêlée au Castres Olympique.
Jean-Louis Étienne s’intéresse rapidement à l’aspect médical de la physiologie humaine dans des conditions extrêmes. En tant que médecin il participe à de nombreuses expéditions en Himalaya (Broad Peak et face Nord de l’Everest), au Groenland et en Patagonie. Il est coéquipier à bord de Pen Duick VI d’Éric Tabarly lors de sa course autour du monde 1977-78.

Il est connu pour ses expéditions en Arctique et Antarctique, à but scientifique et pédagogique, dont la médiatisation permet de sensibiliser les scolaires et le public au rôle que jouent les régions polaires sur l’équilibre et le climat de la Terre.

De 2007 à 2008, Jean-Louis Étienne est directeur général de l’Institut Océanographique de Paris et du Musée océanographique de Monaco. »

Retour sur ses expéditions:
Le 14 mai 1986, il est le premier homme à atteindre le pôle Nord en tirant lui-même son traineau pendant 63 jours avec des ravitaillements. À cette époque le GPS et le téléphone Iridium n’existaient pas. Il s’est dirigé avec le soleil et sa position était suivie par le Centre national d’études spatiales grâce à une balise Argos qui a confirmé son arrivée sur l’axe de rotation de la terre, 89°993 N.
En 1989-90, il est co-leader avec l’Américain Will Steger de l’expédition internationale Transantarctica, la plus longue traversée de l’Antarctique à traineau à chien, à laquelle ont pris part un Russe, un Chinois, un Japonais et un Anglais. Parti de l’extrémité de la Péninsule Antarctique le 25 juillet 1989, ils atteignent la base russe Mirny via le pôle Sud, 6 300 km, 7 mois d’expédition.
1991-1996: à bord de la goélette Antarctica (actuellement le Tara), il mène des expéditions scientifiques en Antarctique, au volcan Erebus puis un hivernage au Spitzberg pour préparer la dérive à travers l’océan Arctique.
Avril 2002-juillet 2002: la Mission Banquise à bord du Polar Observer en dérive pendant trois mois au pôle Nord pour étudier le réchauffement climatique.
Janvier-avril 2005: Expédition Clipperton sur l’île de Clipperton dans l’océan Pacifique pour établir un inventaire de la biodiversité de l’atoll français au large des côtes du Mexique, et par là même affirmer la souveraineté française sur l’île.
Avril 2007-mars 2008: Total Pole Airship, une mission scientifique de mesure de l’épaisseur de la banquise de l’océan Arctique en dirigeable, via le pôle Nord géographique, dans le cadre de l’année polaire internationale. Le 22 janvier 2008, l’accident du dirigeable qui avait rompu ses amarres à la suite de fortes rafales de vent, contraint Jean-Louis Étienne à annoncer que l’expédition ne pourrait avoir lieu.
Avril 2010 : première traversée de l’océan Arctique en ballon rozière. Le décollage a lieu le 5 avril 2010 du Spitzberg, Jean-Louis Étienne se pose en Sibérie orientale après un vol en solitaire de 5 j 2 h 15 min et une distance parcourue de 3 160 km.
Toujours à la poursuite de son rêve il est aujourd’hui à la tête d’un magnifique projet : Polar Pod Expédition, une exploration de l’océan Austral, un immense étendue d’eau encore méconnue qui entoure le continent Antarctique. Il est considéré aujourd’hui comme le principal puits de carbone de la planète. Cette campagne se fera à bord du Polar POD, une plateforme océanographique conçue pour dériver dans le Courant Circumpolaire Antarctique. D’après les simulations de Météo France et Mercator Océan, cette circumnavigation devrait durer trois ans. Propulsé par le courant et alimenté en énergie renouvelable, il s’agit de la première campagne océanographique « zéro émission ».

J’ai eu la chance d’être invitée hier à une conférence par mon amie de toujours, Laure, en présence de ce grand Monsieur. Un Cousteau de notre époque à nous! J’ai, comme le reste de l’assistance, été séduite et captivée par ses récits et ses projets. Charismatique et d’une grande simplicité, il a passionné son auditoire pendant plus d’une heure avec des mots faciles à comprendre, vulgarisant des notions complexes liées à ses recherches en matière climatologie. Sensibilisée par ses propos aux enjeux de ces recherches pour notre futur, j’avais envie de lui rendre hommage dans ce blog et de vous inviter à vous intéresser à ces sujets qui nous concernent tous et au delà de nous nos enfants, et à vous procurer son livre… Je l’ai dévoré en 48 heures!

Je crois, comme lui, que dans la vie, il n’y a pas de hasard en matière de rencontre. Il faut sortir ses « antennes »…
Il a dit cette phrase qui a fait écho en moi car j’arrive à un âge où cela me parle tout particulièrement: « suis toujours la voie de tes rêves, même si le chemin est difficile… » Chiche?

Article précédent
Une nuit au musée
Article suivant
La nature est si belle…

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu