India

Incredible India!

11 Commentaires

Incredible India!

Le slogan mis au point par le gouvernement indien en 2002 pour promouvoir le tourisme en Inde dans une campagne marketing internationale n’aurait su être mieux choisi.

 

L’inde est de tous mes voyages celui qui m’aura laissé les impressions les plus fortes.

Le pays aussi où les coutumes et la vie m’ont paru les plus éloignées des nôtres.

Le dépaysement est garanti tant de très nombreuses choses ne peuvent que nous paraître de la plus haute bizarrerie, à nous, Européens.

Je ne parle pas de la pauvreté ou de la saleté, omniprésentes, mais qui étrangement ne m’ont pas marquée plus que ça, sans doute parce que j’y étais préparée,  mais plutôt des attitudes, des coutumes, des pratiques religieuses, des valeurs, des façons de penser si différentes que j’avais envie de vous en parler un peu en préambule de cet article.

 

Un road trip en voiture avec un guide

Nous avons, avec un chauffeur guide, Subaj (auquel nous nous sommes attachés, et je profite de cette parenthèse pour vous recommander cette forme de voyage, avec un chauffeur guide, très sécurisant tout en gardant une autonomie), parcouru plus de 5000 km sur les routes indiennes, concentrés dans ce premier voyage sur le Rajasthan.

Une région magnifique, des Palais de maharajahs somptueux, au charme hors du temps et au luxe décalé avec l’extérieur. Des Palais des mille et une nuit, dans lesquels il est possible de s’arrêter pour des haltes nocturnes salvatrices, après la rudesse des chemins et des rencontres indiennes.

Un pays grouillant, vivant, odorant, bruyant, coloré, aux millions de dieux (si, si!), « million, million gods » disait notre chauffeur toujours soucieux de nous apporter des explications, honorés chaque jour, chaque heure aux quatre coins du pays.

 

Un pays fervent et empreint de spiritualité

Chaque jour est une célébration, chaque Dieu un prétexte à faire la fête (de grande fêtes comme Divali ou Holi, et de petites fêtes locales et quasi quotidiennes).

On célèbre les animaux, les insectes, les personnages divins (Bouddha, Brahma, Vishnu, Shiva), les objets aussi parfois… la religion Hindou est extrêmement complexe, diverse en fonction des ethnies et des castes (les bouddhistes, les sikhs, les jaïns…). Et ne peut qu’être difficile à appréhender pour des monothéistes occidentaux. Pour tout vous dire, ne le répétez pas, je n’y ai pas compris grand chose, sauf qu’ils sont habités, profondément convaincus par leur foi.

La religion musulmane se juxtapose à l’hindouisme, et dans certaines villes, il est difficile de fermer l’oeil après le lever du soleil, l’appel à la prière des uns dans les temples ou mosquées omniprésents, prenant le relai de l’appel à la prière des autres…

 

Des trésors d’architecture : la beauté du Rajastan

Nous avons traversé des villes modernes (Dhéli), des villes anciennes traditionnelles (Jaipur et son renommé Palais des vents, Udaïpur, Bikaner, Jodhpur, Jaisalmer…), des villes sacrées (Pushkar et sa foire aux chameaux), des déserts (passé une nuit à la belle étoile à même la dune de sable) celui du Thar en particulier à côté de Kury, repris souffle dans la jungle de Ranakpur, visité le fort de Chittorgarth.

Et bien sûr nous avons fini avec Agra avec la visite d’une des merveilles du monde, le Taj Mahal…

Nous avons aussi visité des temples, avec une mention spéciale pour un fabuleux temple Jaïn aux alentours de Ranakpur, Monkey temple envahi de gros, nombreux et assez agressifs babouins. Il y a eu Rats temple, le temple des rats où des milliers de rats noirs marchent sur vos pieds, et où la gageure consiste à croiser la route d’un des dix rats blancs disséminés au milieu des autres, pour avoir de la chance toute votre vie.

Tout cela nous a paru bien étrange… Incridible India ! Mais toujours beau, plein de vie et coloré.

 

Des gens magnifiques et hauts en couleur, incridible India

Des dizaines de visages incarnant de belles rencontres sont encore présents dans ma mémoire. Car l’Inde est un voyage fatiguant mais mémorable.

Et j’ai aussi compris ce que ressentaient les people quand ils sortent. Je ne pouvais pas faire un pas là-bas, en raison de mes cheveux blonds, sans être assaillie de demandes de photos (je crois que j’étais pour les Indiens le comble de l’exotisme et que j’ai dû être en photos sur des centaines (juré!) de murs Facebook made in India, vraiment étrange comme expérience!). Cela a même parfois été un peu lourd et oppressant.

Globalement nous avons alterné nuits dans des hôtels recommandés par le Routard, propres et simples, très abordables, avec des nuits dans des Palais de Rajah, au décor des 1001 nuits, visité des havéli, maisons traditionnelles indiennes, et des Palais ou des forts à l’architecture remarquable et d’une finesse en décalage avec la dureté et la saleté des rues, des routes et des villes.

 

Mes endroits préférés:

Une mention spéciale pour la Ville sacrée de Pushkar, où la foire aux chameaux battait son plein, comble du dépaysement, du monde grouillant et de la couleur (en voyant les photos on comprend mieux)… Vraiment digne d’incridible India!

Mention spéciale aussi pour Agra et le célébrissime Taj Mahal, qui contrairement aux idées reçues n’est pas un Palais, mais un tombeau érigé par un rajah pour sa femme aimée et disparue. Il fait partie des 7 merveilles du monde et n’usurpe en rien cet attribut.

Quand on le découvre après avoir passé les imposantes portes et enceintes qui le protègent, on ne peut qu’être sidéré, émerveillé, envoûté. Proportions parfaites, finesse et pureté de son marbre blanc, on reste sous le charme longtemps et il a en ce qui nous concerne fini en apothéose notre périple indien.

 

Mon bilan personnel

Les plus: la richesse culturelle de ce pays plein d’énergie, de jeunesse, en voie de développement, le dépaysement et la sensation d’apprendre et de découvrir des choses. Oui c’est vraiment Incredible India!

Et les moins: les très gros écarts de niveaux de vie entre les riches, les pauvres, les villes, les campagnes, les castes. Le dénuement de certains et la saleté (assez inimaginable). La nourriture (très peu variée, vous avez intérêt à aimer le curry, il y en a partout!), le plus souvent végétarienne (beurk!), très relevée et à des années lumière de la cuisine indienne de chez nous (que j’affectionne tout particulièrement).

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Week end à Venise
Article suivant
Un tour avec moi dans l’Ouest américain?

11 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Alexandra Sebban
    28 décembre 2017 9 h 43 min

    Merci Anne de parler comme cela de l Inde
    J y suis allee tres souvent
    J ai exactement le meme ressenti
    J y suis attiree….je  » sens » parfois que je dois y aller….pour l instant 2 ou 3 fois par an mais bientot pour plus longtemps

    Répondre
  • Très juste description de ce merveilleux pays il ne manque que les odeurs
    Ayant visité le Radjastan il y 3 ans toutes mes émotions (et elles furent grandes) ne sont revenues .Merci

    Répondre
  • Everything is very open with a clear description of the issues.
    It was really informative. Your site is useful. Thank
    you for sharing!

    Répondre
  • REVENEAU Philippe
    21 juillet 2017 7 h 50 min

    Bonjour Anne,
    Félicitations pour ces si riches expériences partagées !
    2 petites questions anodines qui ont piquées ma curiosité :
    – peux-tu me préciser où se situe exactement Kury ? Dans le désert du Thar au Rajasthan, mais près de quelles grandes villes ?
    – pourrais-tu me préciser quelle émotion particulière as-tu voulu mettre derrière le beurk ! qui vient juste après le mot végétarien ?
    Ces deux questions concernent, je pense que tu l’as compris, le résumé de ton voyage en Inde.
    Merci et bonnes séances de relaxation sous l’eau !

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire. Cela me fait toujours plaisir d’avoir des réactions et pourtant c’est important de mieux appréhender ce que pensent les personnes qui nous lisent. Kury est pas très éloigné de Jaisalmer… Pour le beurk après végétarien c’est une appréciation très personnelle. Je l’avoue je n’aime pas les légumes. Mais c’est une plaisanterie, car le régime végétarien est bon pour la santé 🙂 et je respecte ceux qui le sont!

      Répondre
  • Les photos sont sublimes.
    Le blog génial.

    Répondre
  • UN BELLE PLUME MERCI ANNE AVEC TOI ON FERME LES YEUX ET VIVE LE TOUR DU MONDE BAIETA GILLOU!!

    Répondre
  • Lefeuvre Liliane
    29 décembre 2016 3 h 05 min

    Merci pour nous avoir partagé votre voyage, à la lecture on s’emplit de votre texte et on s’évade avec vous à travers l’Inde.

    Répondre
  • Plus je te lis, plus j’aime ta façon d’écrire.
    J’adore l’album photo !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu