Week end à Venise

5 Commentaires

Venise est pour moi, et de loin, la plus belle ville d’Italie.

Je sais, ça fait cliché, image à la guimauve d’une romantique invétérée! Mais tant pis!

Venise reste pour moi un must et ce n’est pas que pour ces (bonnes) raisons…

Venise est véritablement une ville chargée d’Histoire. Et d’histoires… Et je n’ai jamais rien ressenti de tel dans un autre endroit. L’histoire et le vécu (des innombrables artistes, des amoureux et des simples gens qui s’y sont promenés ou y ont passé leur vie) pèsent dans chaque pierre et « dégoulinent » le long des vieux murs et des vielles façades jusque dans les canaux inextricables qui tapissent et irriguent la ville comme des nerfs dans le corps humain.

Mais stop aux métaphores!

J’y suis allée deux fois et mon émerveillement est resté le même les deux fois.

La première fois totalement imprégnée d’images d’Indiana Jones, et du Da Vinci Code, j’ai traqué les symboles aux frontispices des bâtiments et des églises, me sentant tantôt l’âme d’ un archéologue, tantôt celle d’un symbologiste sur les traces de l’Opus Déi.

Plus récemment, moins exaltée, j’ai juste goûté au charme suranné et empreint de merveilleux (au sens magique du terme) de cette splendide cité millénaire.

« Fondée peu après 528, rappelons qu’elle fut la capitale pendant onze siècles (697-1797) de la République de Venise. Durant le Moyen Âge et la Renaissance, la ville fut une grande puissance maritime, à l’origine de la Quatrième croisade. Grâce à ses liens avec l’Asie et le Proche-Orient, dont le marchand et explorateur Marco Polo fut l’initiateur, elle devint également l’une des principales places commerciales d’Europe, notamment de la soie, des céréales et des épices. Enfin, elle est un centre culturel majeur, du 13 ème Siècle à la fin du 17 ème siècle, dont les peintres de l’École vénitienne, dont Titien, Véronèse et Le Tintoret, Carlo Goldoni et Antonio Vivaldi sont les principaux représentants.

Son nom provient du peuple qui habitait la région avant le 10 ème siècle, les Veneti. Dénommée Venetiae en latin, elle est parfois surnommée la « Cité des Doges », la « Sérénissime », la « Reine de l’Adriatique », la « Cité des Eaux », la « Cité des Masques », la « Cité des Ponts » ou encore la « Cité flottante » (Merci Wikipédia sur ce rappel historique).

La ville est bien sûr célèbre pour ses canaux — notamment le Grand Canal — et ses gondoles, ses nombreuses églises (plus de 84 églises!), la place Saint-Marc, le palais des Doges, le Pont des Soupirs, sa Biennale ainsi que son carnaval ».

Venise dans mon esprit c’est aussi la musique. Venise est pleine de sons et évoque pour moi les maîtres, les Vivaldi, Monteverdi, Salieri et Mozart… Laissez- vous tenter sans la moindre hésitation, (mais bien couverts si vous y allez en hiver), par un concert de musique classique dans une église vénitienne, croyez- moi, vous ne vous sentirez jamais aussi proche du divin. Les Vénitiens aiment la musique, le beau, la fête et toute l’histoire de la ville est liée à cet amour de l’art et de la musique en particulier.

Parcourez les ruelles parfois si étroites que vous touchez les deux murs qui la bordent juste en écartant les bras, débouchez sur des placettes, tantôt ombragées, tantôt baignées de soleil et de lumière dorée,  traversez des ponts, montez et descendez sans cesse les escaliers longeant les canaux, et vous verrez, épuisés mais heureux, qu’aucun autre endroit dans le monde n’est aussi romantique et esthétique que Venise. Et cela de jour comme de nuit, un pur enchantement!

Sous le soleil, ou noyée de brouillard lui conférant un charme et un mystère hors de la norme, un sentiment de surnaturel, proche du mystique, m’assaille à Venise qui est vraiment pour moi la « Ville des amoureux » par définition.

Je vous conseille d’y faire tout ce qui est « incontournable » même si vous faites partie des routards qui n’aiment pas les « clichés », de la balade à Murano et Burano en passant par l’inévitable balade en gondole sur les canaux. Parce qu’à Venise, c’est à faire!!

J’y ai fêté un jour de l’an mémorable il y a deux ans avec l’homme de ma vie et une fois de plus accompagnés de ce vin fabuleux qu’est l’Amarone (vous finirez bien par le goûter!!), nous avons assisté au dernier jour le l’année dans cette ville sublime. Quoi de plus joli que le coucher de soleil sur la lagune, avant le feu d’artifice de minuit Place St Marc et sur le grand canal?

Je me rappelle aussi d’un footing détox pratiqué dans les ruelles vénitiennes et sur le grand canal, le matin du 1 er Janvier,  avec une foulée digne de celle de Rocky (à la fin de ses entraînements, lol!). Mon plus beau footing, au petit matin, dans la ville encore endormie et baignée par un froid glacial, où pour la première fois de ma vie j’ai dû attendre ma moitié (et pas l’inverse), tant cette ville si paisible mais aussi si pleine d’énergie, m’a galvanisée…

Une fois de plus mon propos n’est pas de me substituer à des guides forts bien faits, pleins de conseils pratiques et de bonnes adresses, mais juste de coucher par écrit mes sensations et vous les faire partager, pour vous inspirer peut- être un peu…

Comme à l’accoutumée je vous donne mon top 5 des choses à ne pas manquer:

Le Grand Canal, la Place St Marc, son campanile et la basilique du même nom, Le pont des soupirs et celui du Rialto, Le Palais des Doges et boire un chocolat au Café Florian… Pour plus d’idées et même télécharger un guide en Pdf je vous recommande ce site

Alors, dites moi un peu,  ça le fait?

 

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Voyages voyages!
Article suivant
Incredible India!

5 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Venise c’est la cité de mes ancêtres lointains. Car les Loridons descendent vraisemblablement du doge Leonardo Loredan (né le 16 novembre 1436 à Venise – mort dans la même ville le 21 juin 1521) est le 75e doge de Venise, élu en 1501, son dogat dure jusqu’en 1521. Il y a encore à Venise des pallacio en ruine portant son nom. Ce sont certainement ses gênes qui ont fait de moi un aventurier de la mer et du monde sous marin

    Répondre
  • oui Anne cité des papes tous les canaux ont était nettoyer il y a une quinzaine d’ année alors un jour tu nous prendras de belles photos bises!!

    Répondre
  • Ca le fait grave (!!) comme disent les « jeunes »…. Venise est unique, peut-être pas la plus belle ville au monde (pour moi c’est Rome) mais tellement spéciale, magique, féérique au moment du Carnaval, et se perdre dans les ruelles délaissées par les touristes vous donne l’impression d’être téléporté dans une autre dimension. J’y suis déjà allée 4 fois et c’est toujours le même enchantement, des découvertes, l’art de vivre italien unique au monde (bon d’accord je suis un peu chauvine puisque italienne) et je ne cherche qu’un petit prétexte pour y retourner…. Pour ceux qui ne connaissent pas, laissez-vous tenter, or période de Carnaval vous trouvez des offres promotionnelles sur le net très bon marché.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu