poisson grenouille

Le Frog fish ou poisson grenouille

2 Commentaires

Je viens de regarder une vidéo sur un poisson- grenouille, ou frog fish, que je mettrai à la fin de l’article, et ça m’a donné envie de faire un article sur cet étrange « personnage » du fond des mers…

Oui il méritait amplement quelques lignes.

Le poisson- grenouille de la famille des Antennariinae a un aspect trapu, atypique des poissons. Allant de 2,5 à 38 cm de longueur, leur gros et non-aérodynamique corps est sans écailles et nu, souvent couvert de bosses. Ils sont souvent de couleurs vives, blanc, jaune, rouge, vert ou noir ou tacheté de plusieurs couleurs afin de se fondre dans leur environnement corallien. Leur coloration peut également varier au sein d’une seule espèce, il est difficile de les différencier.

L’aspect inhabituel du poisson- grenouille est conçu pour le cacher contre les prédateurs et parfois pour imiter un repas potentiel de sa proie. Leur forme inhabituelle, les couleurs et les textures de la peau servent de déguisement au poisson- grenouille.

En général, le poisson- grenouille ne bouge pas beaucoup, préférant se poser sur le fond et attendre qu’une proie approche. Une fois que la proie est repérée, il s’approche lentement à l’aide de ses nageoires pectorales et pelviennes qui lui permettent de marcher.

Il peut utiliser deux types d’allures.

Avec la première, il déplace alternativement ses nageoires pectorales vers l’avant et se déplace en marchant. Alternativement, il peut se déplacer avec une sorte de galop lent, en déplaçant ses nageoires pectorales simultanément en avant et en arrière, le transfert de leur poids aux nageoires pelviennes tout en déplaçant les pectorales. Mais quelle que soit la démarche, il ne peut parcourir que de courtes distances.

On le trouve aussi souvent au sommet de grosses gorgonnes, les « oreilles d’éléphant » où il a l’air assoupi… Mais le diable ne dort parfois que d’un oeil et il peut s’avérer être un sacré prédateur.

Le poisson- grenouille vit dans les régions tropicales et subtropicales de l’Atlantique et du Pacifique, ainsi que dans l’océan Indien et la mer Rouge.

J’avais très envie de faire connaissance de ce petit personnage étrange qu’est le poisson grenouille. Il me fait immanquablement penser au chaînon manquant. Nous venons du poisson et sa démarche évoque pour moi à chaque fois que je le croise, les images de ces poissons sortant de l’eau à la préhistoire…

Ce fut chose faite aux Philippines, en Novembre dernier, lors d’une superbe croisière plongée sur le Seadoors. 

Nous en avons croisé de deux sortes, des jaunes, des blancs… Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer sa photo et deux vidéos, une faite par nos soins, l’autre relayée et partagée sur les réseaux et où l’on a une belle illustration de ses aptitudes de prédateur…

Et vous, en avez- vous déjà vus?

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Les retours de vacances sont- ils difficiles?
Article suivant
Mon top ten perso des destinations plongée faites jusqu’ici!

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Coucou, Permet moi d’apporter une précision à ton article sur le Frog fish… Le poisson le plus incroyable que je connaisse. C’est le roi du mimétisme dont il abuse pour pieger ses proies… Il les gobe en une fraction de seconde. Un mouvement si rapide qu’on apeine à réaliser.. Il y a lieu d’employer » hydrodynamique » lorsqu’on évolue dans l’eau. Ses nageoires qui ressemblent à des pattes lui servent à s’accrocher dans des positions  » surprenantes » et à marcher sur le fond… Il n’a pas d’ouïes comme les autres poissons mais un petit orifice à coté de ses pattes atrophiées…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu