En route pour le Niveau 2

Aucun commentaire

Le Niveau 2, de quoi s’agit- il? Une fois n’est pas coutume, un article technique et sérieux…

En quelques lignes, prérogatives, équipement, compétences à acquérir.

Un plongeur certifié de niveau 2 est autorisé à :

  • pratiquer la plongée sous-marine en autonomie (sans guide ou moniteur) dans la limite des 20 m (plongée à l’air) par palanquée de 2 ou 3 plongeurs dès lors qu’il est majeur et qu’il a l’autorisation du Directeur de plongée.
  • plonger dans la zone des 40 m (plongée à l’air), à condition d’être encadré par un plongeur de niveau 4 minimum.
  • suivre la formation et se présenter comme candidat au niveau 3.
  • suivre une formation permettant de recevoir la qualification « nitrox confirmé » (sous réserve d’être déjà qualifié nitrox).
  • suivre une formation permettant de devenir initiateur club premier niveau, sous réserve d’avoir effectué au minimum 12 plongées en autonomie.

Il doit être équipé :

  • d’un dispositif alimenté en gaz comprimé permettant de rejoindre la surface et de s’y maintenir (gilet de stabilisation).
  • des moyens de contrôler sa plongée et de calculer sa décompression (tables avec montre, ordinateur, profondimètre)
  • au-delà de 20 mètres, d’un moyen d’assister un autre plongeur en air sans partage d’embout (détendeur de secours, R2).

Le niveau 2 peut également être décomposé en deux aptitudes distinctes :

  • le PA20 (plongeur autonome dans la zone des 20 mètres) pour les plongeurs souhaitant plonger en autonomie jusqu’à 20 mètres.
  • le PE40 (plongeur encadré dans la zone des 40 mètres) pour les plongeurs souhaitant accéder à la zone des 40 mètres avec encadrement.

Un plongeur de niveau 1 peut donc décider de ne passer qu’une seule aptitude, puis, dans un second temps, passer la seconde. Une fois cette seconde compétence obtenue, le plongeur devient automatiquement niveau 2.

Ce brevet atteste de compétences.  Ces capacités sont énumérées point par point et sont accompagnées de commentaires permettant d’en établir les limites. Des activités envisageables dans le cadre de l’acquisition des compétences sont définies.
Il doit posséder les compétences qui lui permettent, lorsque l’ensemble de la palanquée est constituée de plongeurs majeurs niveau 2 minimum, d’évoluer de manière autonome dans l’espace médian et de pouvoir y intervenir. Les plongées sont réalisées sous le contrôle d’un Directeur de plongée qui en choisit le site et en fixe les paramètres.
Il possède les compétences qui lui permettent d’évoluer dans l’espace lointain encadré par un plongeur de niveau IV au minimum. Enfin, le niveau II est le diplôme technique minimum requis pour l’accès à l’initiateur de club.

De façon synthétique, les compétences à maîtriser concernent: l’utilisation du matériel, le comportement et les gestes techniques en surface, l’immersion et le retour en surface, la maîtrise de la ventilation en plongée, les réactions aux situations usuelles, l’autonomie de plongée dans l’espace médian, des connaissances théoriques.

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Les modes d’immersion au départ de la plongée
Article suivant
Le détendeur en plongée, quèsaco?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu