claustrophobe

Claustrophobe et plongée, est ce compatible?

4 Commentaires

Claustrophobe… Bonne nouvelle ! Ton trouble n’est pas inexorablement incompatible avec la plongée.

Etonnant, non?

Très souvent quand les gens me parlent de la plongée et ils me disent: « je ne sais pas comment vous faites, moi je suis claustrophobe! »

Et immanquablement, je leur réponds: bonne nouvelle, cela n’a rien à voir!

Qu’on se sente angoissé, essoufflé, oppressé, flippé… peut-être, mais claustrophobe sous l’eau, non!
Revenons à la définition de ce mal qui finalement et malheureusement semble toucher beaucoup de monde (serait -ce une excuse pour ne pas tenter l’expérience?)…

« La claustrophobie est la peur des espaces confinés, des lieux clos, des petites pièces et de l’enfermement. Elle est classifiée en tant que trouble anxieux et peut causer une crise de panique ».

Mais je vous le dis, sous la mer, sauf à explorer une grotte, ou au Mexique un Cénote, pas d’espaces confinés! Ce n’est pas pour rien que la mer est si souvent appelée le « grand bleu ».

Alors rassurez- vous claustrophobes de tout crin. Ce que vous appelez claustrophobie est juste l’anxiété légitime de n’être relié à notre milieu naturel que par des instruments bizarres que sont détendeurs et bouteille.

Permettez- moi de vous assurer que l’expérience mérite finalement amplement de dépasser ce stade. Et ce n’est pas mon amie Isabelle, à qui j’ai fait faire un baptême lors de nos dernières vacances communes en République Dominicaine, qui viendra me contredire!

Le moins qu’on puisse dire est que l’eau n’est pas son élément. Et pourtant l’expérience fut, de son propre aveu, une réussite et elle a entrevu les merveilles à explorer, loin de tout sentiment de confinement !!

Souvent aussi les gens qui se sont essayés au snorkeling se basent sur leur ressenti pour ne pas aller plus loin. A eux aussi je dis qu’il est finalement plus compliqué de bien respirer avec un tuba, qui parfois malencontreusement se remplit d’eau, qu’avec un détendeur.

Allez plus d’excuse ! La claustrophobie et la plongée sont compatibles. J’en suis la preuve vivante, je déteste les espaces clos et confinés !

Come on !

 

NB: A la demande de certains lecteurs je précise que si le mal dont vous souffrez est réellement une claustrophobie avérée et sévère, vous devrez en parlez avec votre médecin au moment de l’avis médical. A minima le signaler lors des questionnaires à remplir et au pire renoncer à plonger.

Mais en tentant l’expérience dans très peu de profondeur on arrive très vite à faire la part des choses entre claustrophobie réelle (qui dans ce cas s’exprime ailleurs que sous l’eau) ou l’anxiété naturelle de commencer une nouvelle activité.

  •  
    61
    Partages
  • 61
  •  
Article précédent
Mon club de plongée à Nice
Article suivant
Pression, expiration, respiration

4 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Je suis plongeuse et claustro les premières plongées ont été difficiles mais dès que les premiers poissons apparaissent , la peur reflue.
    Les plongées par mauvaise visibilité restent délicates….. même après 150 plongées en mer….

    Répondre
    • Merci de ton témoignage Véro! 🙂

      Répondre
    • Ohhhh mon dieu j ai fait un baptême à Calvi Corse ça a été c était même superbe grâce au moniteur qui était avec moi il a très bien compris ma crainte par rapport à la claustrophobie j ai adore ce baptême du coup là je me suis inscrite pour avoir le niveau 1 j ai énormément d appréhension bon l entraînement c est en piscine donc ça va par contre je vais plonger dans le golfe du Morbihan donc la mer par très claire des fois j ai peur …… j espère que ça va aller

      Répondre
  • Ce n’est pas vraiment une excuse, je crois plutôt que c’est le fait d’être obligé d’emporter un appareil pour respirer, ça doit les angoissés. Et ça se comprend car respirer sous l’eau c’est pas naturel… Notre cerveau nous dit « mais c’est pas possible de respirer sous l’eau ».

    C’est comme le saut en parachute : sauter d’un avion en vol c’est pas possible ! j’en ais fait l’expérience et crois moi, ça fait bizarre. Mais si on arrive à surmonter ses craintes, ce sont, en général, des expériences que l’on a envie de revivre le plus vite possible.
    Joyeux Noel à tous !
    Gaby

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu