Week end à Dublin

2 Commentaires

Un week end à Dublin… Cela faisait très longtemps que j’en avais envie. En route pour le pays des leprechauns!

Le passer avec mon chéri, mon fils qui a quitté la maison il y a un an pile, et sa chérie, lui a donné une saveur supplémentaire, je ne le nie pas, cela l’a sans aucun doute rendu encore plus mémorable.

Dublin est une belle ville, une grande capitale européenne chargée d’histoire, cosmopolite, pleine d’énergie et de vitalité, mais c’est avant tout une ville jeune et festive! Jeune car un très large pourcentage de sa population a moins de 30 ans, c’est vous dire! Festive naturellement, elle l’a été encore plus pendant notre séjour où la gay pride s’est déroulée dans une débauche de couleurs! Dans un esprit déjanté et bon enfant, il y a eu grâce à cette sympathique manifestation, à n’en pas douter, un supplément d’animation les trois jours où nous avons séjourné dans la capitale irlandaise.

De Trinity Collège, en passant par le quartier de Temple Bar ou celui de Smithfield où nous résidions à moins de 10 min à pied du centre ville (quartier ancien reconverti en quartier d’affaires plein de start ups et d’entreprises innovantes, semi résidentiel, avec des commerces bio, très tendance, sorte de petit marais parisien), aux parcs somptueux que compte la ville (en particulier ceux de Stephen’s Green ou  Phoenix Park), tout était aux couleurs arc en ciel et la liesse et la musique présentes à tous les coins de rues.

Trinity College, l’Université numéro 1 en Irlande, mérite amplement le détour, à la fois populaire et élitiste, belle, secrète et ouverte sur l’extérieur, n’hésitez pas à faire la visite guidée bourrée d’anecdotes et de finir par la mythique « long room » (60 m de long!), vieille bibliothèque hors du temps abritant plus de 200 000 ouvrages (classés… par poids! WTF?!), une bibliothèque digne d’Harry Potter! Elle abrite la plus ancienne bible en 4 évangiles, la mieux conservée dans le monde, pleine d’enluminures, dénommée livre de Kells et la harpe de Brian Borù (emblème de l’Irlande)… A voir!

 

 

Nous avons aussi et surtout bien sûr visité l’usine Guinness Storehouse, un must à faire à Dublin, ancienne usine transformée en véritable musée ludique et interactif, cette bière mondialement connue a pesé lourdement dès sa création dans l’économie de la ville et continue de le faire… Sur pas moins de 7 étages, la visite du musée ne nous a pas pris moins de… 4 bonnes heures avec son lot de dégustation (oup’s!) et de musique irlandaise! `

 

 

Nous avons aussi visité la distillerie Jameson, fameuse marque de whisky irlandais, là encore moteur économique de Dublin depuis la fin du 18 ème siècle. Depuis les premiers pas courageux de John Jameson dans ce bâtiment en 1780, Jameson Whiskey s’est concentré sur son ambition de créer des expériences inoubliables. Entièrement relookée depuis 6 mois la distillerie Jameson Distillery Bow St. dans Smithfield propose une nouvelle excursion consacrée au whisky appelée Bow St. Experience qui donne vie aux histoires du patrimoine riche de Jameson et aux innovations en cours lors d’une dégustation immersive de 40 minutes dans la maison du whisky irlandais le plus vendu en Irlande.

 

 

Bon, à relire mon article je m’aperçois qu’on dirait qu’on a fait que passer de la bière au whisky et du whisky à la bière… durant tout le week end… C’est faux! Quoique! Il faut avouer que la Guinness est vraiment savoureuse! 

Non, plaisanterie mise à part, il y a de très nombreuses choses à faire à Dublin en 3 jours, rajoutez à ce que je viens de vous décrire au titre de sites incontournables, Christ Church, Dublin Castle, la Cathédrale St Patrick (construite pour honorer le saint patron de l’Irlande. C’est une attraction incontournable à Dublin. Elle se trouve à côté du puits dont on dit que Saint Patrick lui-même se servait pour baptiser les convertis. L’église originale en bois a été érigée à cet endroit au 5 ème siècle mais elle a été reconstruite à la fin du 13ème siècle pour refléter son statut grandiose de cathédrale), la visite de la National Gallery, celle du Musée National de Dublin, un tour en bateau dans la baie de la ville, et une visite de l’incontournable prison de Kilmainham qui est un important rappel du chemin parcouru par l’Irlande pour devenir une république. L’exposition et les visites guidées à faire donnent froid dans le dos et dressent un tableau du quotidien des prisonniers politiques et des anonymes enfermés dans ces murs en pierre (il s’agit d’une visite qu’il vaut mieux booker on line si vous voulez avoir une chance d’avoir de la place!). Avec tout ça vous verrez que vous n’aurez pas vu passer les 3 jours. A telle enseigne que je vous recommande d’en rajouter un ou deux si vous voulez pousser un peu dans la campagne irlandaise pour visiter un château, ou longer la côte et voir les fabuleuses falaises de Moher. Pas eu le temps cette fois! J’y retournerai sans aucun doute!!

 

 

La Ville est coupée en deux par la rivière Liffey. Un plus, les villes fluviales ont un supplément de charme. Une anecdote sur un pont incontournable de la Ville, le half penny bridge. Son nom est dû au péage dont il fallait s’acquitter en 1816, date à laquelle il fut achevé. Il fut d’ailleurs bâti en Angleterre, puis acheminé par bateau. L’Histoire raconte d’ailleurs que la traversée du pont était au départ payante: les gens le traversant devaient alors s’acquitter d’un impôt d’un demi-penny, d’où le surnom du pont : le Ha’Penny Bridge (soit le half penny). L’anecdote dit aussi que d’aucun aurait grugé en ne payant qu’un demi penny au lieu de 1, en portant le deuxième personne sur le dos!

 

Oui Dublin est une ville branchée, jeune, où il fait bon vivre, où les gens sont chaleureux et aiment faire la fête.

Je n’ai jamais vu un endroit où autant d’enterrements de vie de garçons et de filles avaient lieu en même temps! Des grappes entières de jeunes en groupe s’étaient donné rendez- vous à Dublin pour y passer leurs dernières heures de célibataires! Very bad trip version européenne!

Nous sommes nous aussi allés, bien sûr boire, des bières dans les pubs, aux sons de musique live irlandaise ou pas, avec une mention spéciale pour l’un des plus anciens pubs de Dublin, et bien sûr le célébrissime Temple Bar, du même nom du quartier au sein duquel on le trouve, du nom même de M. Temple(1628-1699), fondateur du quartier qui fût recteur de Trinity College. Temple Bar est donc aussi et surtout un quartier du centre historique. C’est un quartier touristique, connu en particulier pour sa vie nocturne. Il est formé de petites rues, souvent piétonnes, où abondent les restaurants, bars et petites boutiques. On peut notamment y trouver des artistes musiciens soit dans la rue ou dans des bars.

 

 

Petit regret nous avons dû écourter nos visites pour récupérer et gérer nos bagages, alors un petit tuyau sur un service découvert depuis…. 

Une petite astuce et un conseil pratique, nous avons pu bénéficier à l’occasion d’un autre week- end d’un service sur je vous recommande. Un service de bagagerie. Longtemps que je trouvais que cela manquait… 

Quand vous êtes en RBNB ou que vous n’avez pas envie de repasser par la « luggage room » de l’hôtel, une seule adresse pour vous libérer de vos bagages et profiter de la dernière journée ! Plus de fil à la patte ou de stress lié aux horaires:  contactez BOUNCE  ! Ils gèrent pour vous !

Présents dans 100 Villes dans le monde, pas la peine de s’en priver! Pratique et à des tarifs peu élevés vous bénéficiez d’un service à la carte en toute sécurité… 
Bref! A nos portes à 2 h 15 de Nice, un véritable dépaysement vous est permis en allant visiter Dublin, ville de River Dance et de U2 (le roof top tout bleu de l’hôtel Clarence, sur les bords de la Liffey, sur lequel un clip de « beautiful day » est reconnaissable entre mille), excusez du peu! 

Le roof top…

  •  
    69
    Partages
  • 69
  •  
Article précédent
Séjour en Ecosse ou les dessous mystérieux… du Kilt!
Article suivant
Préparatifs d’avant voyage… entre excitation bonheur et stress!

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Ca me rappelle des beaux souvenirs, d’accord avec toi Dublin est une très belle ville, mais la campagne irlandaise est magnifique et très fleurie au printemps, et c’est le seul pays (au-dessus d’Avignon….) où je retournerai avec grand plaisir

    Répondre
  • Un excellent article et de magnifiques photos !! La bibliothèque doit être vraiment impressionnante à visiter !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu