Canada

L’été indien au Canada

4 Commentaires

Le Canada m’a toujours attirée… Des images de territoires étendus, de forêts flamboyantes, de villages nichés au bord de l’eau d’où observer les baleines, de paysages enneigés, de caribous et de gens chaleureux, ont toujours occupé mon imaginaire quand je pensais à ce pays.

Profitant d’un voyage aux Etats Unis, côte Est cette fois (j’y reviendrai), pour aller voir mon fils parti quelques mois, nous avons donc avec ma moitié, programmé un petit road trip de cinq ou six jours pour découvrir le Canada, autant dire un voyage éclair!

3 villes dans ce périple à découvrir et la route pour se rendre de l’une à l’autre: Montréal, Québec et Tadoussac étaient notre sélection.

Une visite au pas de charge mais suffisante pour en prendre plein les yeux et avoir un bon échantillon de ces régions sublimes.

Montréal, d’abord, la grande ville, la métropole, plus grande métropole de la province de Québec (avec ses 1,7 millions d’habitants), francophone mais résolument américaine dans son style, entre architecture contemporaine, galeries souterraines, grandes rues, campus universitaires et son immense poumon vert, le Parc du Mont Royal. Cosmopolite et accueillante, raffinée et sympathique, intrigante et accessible, Montréal est une ville de contrastes, qui n’a pas son égale dans toute l’Amérique du Nord, entre énergie et douceur de vivre. À Montréal, tout se mélange: les cultures, les langues, les saveurs… De l’exubérance du village gai à la sérénité de son poumon vert, site obligé de jolies balades ou de footings bucoliques, en passant par le fourmillement des artères commerciales, tout y est! Les deux jours passés à Montréal furent denses et animés, je me souviens de la balade au Mont Royal où, arrivés au sommet, épuisés, nous en avons pris plein les yeux car de là- haut toute la ville est à vos pieds. Nous avons aussi arpenté les jolies rue du quartier du Plateau, partie de la ville résidentielle aux maisonnettes chaleureuses, aux escaliers extérieurs apparents, et en avons pris plein des oreilles dans une boîte de Jazz, car le Canada est aussi un berceau de musique, nul ne peut le nier!

 

 

Puis nous avons stoppé à Québec, capitale de la province du même nom. Québec la francophone, à l’architecture plus européenne, chargée d’histoire, aux charmantes ruelles en son coeur historique, et à l’allure plus traditionnelle, est le berceau de la civilisation française en Amérique du Nord. C’est un haut lieu de culture et d’histoire, un trait d’union entre l’Europe et l’Amérique. On y découvre une ancienne capitale au riche passé, « joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO » et seule ville fortifiée au nord de Mexico. Québec est une ville adorable où se côtoient avec caractère les influences amérindiennes, françaises et britanniques. Pour apprécier son patrimoine coloré, il faut parcourir à pied les rues pavées de ses quartiers (du Petit-Champlain à Place-Royale), et arpenter la terrasse Dufferin, du pied de la Citadelle jusqu’au Château Frontenac, pour y admirer le majestueux fleuve Saint-Laurent. Puis, après avoir contemplé l’imposante architecture de l’hôtel du Parlement, il est indispensable de prendre une pause bien méritée sur les plaines d’Abraham, véritable oasis de verdure au cœur de la ville. Nous avons parcouru sans relâche ces ruelles avec délice, déjeuné et dîné dans d’adorables petits troquets ou restaurants, passant de la ville haute à la ville basse par un petit funiculaire. Nous avons en particulier dîné en haut d’une tour dont le dernier étage est un restaurant qui tourne à 360 ° et avons là encore admiré Québec vu d’en haut, à faire!

Nous sommes aussi passés en 48 h de 25 ° en tee- shirts à Montréal, à 5 ° à Québec, en polaires et vestes bien chaudes, un autre contraste étonnant de ce beau pays! 

 

 

Puis il y eut Tadoussac enfin, petit village de 850 habitants, en bord de St Laurent. A un endroit de l’estuaire si vaste que vous vous croyez au bord de la mer, Tadoussac est un village canadien qui fait partie de la région administrative de la Côte-Nord au Québec. Tadoussac est le premier établissement français en Amérique du Nord situé au nord de la Floride française. La région de Tadoussac est principalement constituée de zones rurales ou sauvages et est le site de parcs nationaux et provinciaux, tels que le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et le parc national du Saguenay. À quelques kilomètres du village, on peut y escalader les plus hautes dunes de sable du Canada. La rivière Saguenay se jette dans le fleuve Saint-Laurent et y apporte de l’eau douce froide. Or, à cet endroit, du fait que le fleuve contienne de l’eau salée et qu’il soit beaucoup plus profond, on assiste à la construction de turbulences idéales où pullulent une faune et une flore uniques. C’est la raison pour laquelle les baleines s’y donnent rendez-vous. On y retrouve les plus gros cétacés, entre autres le rorqual commun et, parfois, la baleine bleue. Un peu hors saison pour assister aux ballets des baleines, nous avons eu la chance extraordinaire d’en voir malgré tout. Mon souvenir le plus marquant est celui du bruit de l’eau rejetée par la baleine passée à 2 mètres de moi. Assis au bord de l’eau à l’extrémité du village, nous les attendions, pleins d’espoir et un peu déçus de voir que la majorité d’entre elles avaient déjà pris le large pour des régions plus chaudes, quand soudain, nous l’avons entendue d’abord, puis vue juste à côté de nous. Elle et son bébé, vision magique dans un moment hors du temps.

 

 

Et partout sur le chemin, des forêts éclatantes de couleurs, des sites naturels majestueux, et des petites villes pimpantes.

Les arbres rivalisent de beauté et se parent de milles couleurs, du rouge, à l’oranger en passant par le jaune et les marrons de toutes nuances, ces couleurs si particulières à l’automne aux Etats- Unis et au Canada, cette arrière saison appelée l’été Indien. Il fait frais le matin et le soir, mais la journée, c’est encore l’été avec son grand soleil, ses ciels bleus et ses températures estivales, une des meilleures saisons selon moi pour découvrir le Canada!

Vous faites quoi en Octobre?

 

  •  
    33
    Partages
  • 33
  •  
Article précédent
Bali une île aux multiples visages
Article suivant
Week- end dans le Nord à Lille et en Belgique

4 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Merci Pascal! C’est uniquement le but du « jeu »… C’est une façon de tenir un carnet de voyages. Je le reconstitue peu à peu et comme ça je revis ces jolis moments! Heureuse que cela puisse procurer la même chose à d’autres!

    Répondre
  • Super reportage sur un pays inconnu pour moi !!! Ça donne envie d’y aller !!!!

    Répondre
  • Pascal REBOUT
    5 avril 2017 21 h 00 min

    Sympa le petit CR de cette escapade au Quebec!
    Cela me rappelle celle que j’avais faite il y a un bon moment déjà…De New-York aux chutes du Niagara, puis Toronto, Montréal et retour vers N-Y par la vallée de l’Hudson…tes photos ont fait remonter un bon paquet de souvenirs…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu