Le temps qui passe a t’il prise sur nous?

9 Commentaires

Le temps qui passe a t’il prise sur nous? Quelle question!

Pardi! Ben… oui!

Quoique! Comme dirait Raymond Devos…

Bien entendu à ce genre de question, il ne peut y avoir de réponse catégorique, et surtout universelle.

Oui il a prise, y a qu’à voir ma tête, le contour de mes yeux, ma silhouette, ma tonicité (celle de mes bras surtout!), ma forme « olympique » aux lendemains des « bamboches », notamment en semaine, pour savoir que OUI, il a prise. J’espère bien que c’est votre cas aussi d’ailleurs!!

Mais d’un autre côté en faisant l’inventaire de mon cerveau niveau mentalité et état d’esprit, ce serait plutôt NON! Envie de m’amuser, de prendre les choses au deuxième degré le plus souvent possible, avec dérision, humour, et opter chaque fois que c’est réalisable, pour le plaisir et la rigolade avant tout.

Quinqua oui! Mais sincèrement, plus « quinqu’ado » qu’autre chose! 

Allons bon, oui, j’avoue TOUT! C’est vrai, ça, c’est un peu (beaucoup) moi!

Allez, avouez aussi, on est nombreux à se faire surprendre par la « faucheuse » (plus ou moins jeune hélas), en se disant qu’on a rien vu passer. Le film était sur « avance rapide » et, dans nos têtes, on a selon le cas, entre 15 et 18 ans, ou au mieux entre 30 et 35 ans, allez 40 au max pour les plus sérieux entre nous! Après, le temps s’il ne s’arrête pas dans le quotidien (au contraire les jours, les semaines, les mois et les années défilent de plus en plus vite!), se ralentit considérablement, dans notre conscience!

Mais il est vrai également en effet, que nous ne sommes pas tous « égaux » devant ce phénomène, comme pour tant d’autres choses d’ailleurs. Et il y dans cette attitude de refuser le temps qui passe des degrés, des degrés très différents!

Certains refusent catégoriquement de vieillir, physiquement (jusqu’à ressembler à des mérous, j’aime les poissons, mais bon!), vestimentairement (ce qui parfois j’en conviens est assez difficile à comprendre, tant ça frôle le ridicule pour cause de décalage horaire évident), mais aussi comportementalement, verbalement, musicalement (hum, bises à celles/ceux qui se reconnaîtront)… 

D’autres, au contraire, s’agacent de ceux qui veulent paraître jeunes éternellement. Trouvent ça ridicule, incompatible avec le sens des responsabilités, la position sociale, la fonction occupée… Ridicule tout court! On se demande en quoi ça les dérange?!

Là aussi comme dans beaucoup d’autres choses, « la règle c’est qu’il n’y a pas de règle »… comme dirait le Parrain et ses sbires.

Où est donc la vérité?

Ben si vous le savez… surtout gardez- le pour vous! Parce qu’on s’en fout!! 

Personnellement, et c’est de plus en plus ma façon de voir la vie, « m’en bati »!

Je me sens libre de mes choix plus que jamais (et c’est de plus en plus vrai en voyant partir des proches ou des amis), et j’aimerais que les autres en fassent autant, sans (trop) de préjugés.

Parce qu’en fait, croyez moi, on peut se sentir jeune, « en gamba » comme on dit à Nice, avoir le sens des responsabilités, bosser quand c’est le moment, et le faire avec un regard d’enfant, enthousiaste, curieux, positif!

Non? Et si c’était ça le vrai secret de la longévité? L’optimisme et la joie, la simplicité? J’y rajouterai d’être en mouvement et d’avoir des projets. Et surtout d’être entourés de gens heureux! 

Les gens doivent faire comme bon leur semble. Ils doivent faire ce qui les épanouit. Voilà ce que j’en pense!

J’aime aussi l’équilibre (mon ascendant balance sans doute!), alors en dosant un peu on doit pouvoir y arriver, vieillir oui,  mais en restant jeunes!

Je n’ai pas de souci avec le temps qui passe, le tout est d’être bien dans ses basquets, converses, escarpins (tant qu’on voit pas les pieds en photo, pardon, private joke, cet article est un peu pour mes copines!), chaque âge à ses avantages.

Ce qui est certain en ce qui me concerne, c’est qu’aujourd’hui je n’aimerais pas revenir en arrière, sur aucune des phases précédentes de ma vie. Aucune! C’est pas ça le Bonheur?

 

 

La meilleure des illustrations en dehors de ces photos est cette chanson de Francis CABREL, le poète, l’humaniste, l’écolo, le philosophe, le roi de la chanson d’amour… que je vous mets en fin d’article… Trouvez ici un article extraordinaire sur cat artiste qui fait partie. de mes préférés depuis toujours, même si j’ai une préférence pour ses 3 ou 4 derniers albums…

Extraits: « Y a quelqu’un d’autre dans ta glace entre les potions et les crèmes… Même sous les pas d’une reine la grande aiguille se déplace… On est parti pour rester… On va viser l’éternité! »

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Sous l’eau en plongée nous sommes de simples invités!
Article suivant
La raréfaction des espèces, ça vous parle?

9 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu