Coup de gueule

Coup de gueule de début d’année !! Arrêtons de parler, agissons !

2 Commentaires

 

Mon premier article de ce début d’année ne sera pas sur la plongée et les voyages (pourtant les thèmes de ce blog), il sera mon « coup de gueule » de début d’année…

La grande barrière de Corail qui meurt, les coraux qui blanchissent , les mers qui s’acidifient, les continents plastiques gigantesques en formation dans les océans de la planète, la banquise qui disparait peu à peu, les ours polaires faméliques et affamés, l’Amazonie qui brûle et est massacrée, maintenant l’Australie, avec plus de 500 MILLIONS d’animaux morts dans les incendies meurtriers, la sur- consommation de masse (pêche, élevage à un rythme de forcenés pour un gaspillage qui l’est tout autant), je suis, comme la majorité d’entre nous, de plus en plus peinée, mais surtout écoeurée et choquée, par le tour que prend le comportement humain à l’égard de la nature.

On a pourtant l’impression au vu des posts qui fleurissent sur les réseaux d’une « véritable » prise de conscience collective en cours.

Mais en dehors des réactions de « bon ton », qui fait réellement quelque chose pour essayer de revoir SA copie? NOTRE copie?

Pardon, mais en réalité pas grand monde! Et depuis quelques temps je me considère comme bien placée pour le savoir. 

La prise de conscience c’est bien, la commisération aussi, mais l’action c’est mieux! Et qui agit, même simplement au niveau individuel? Celui du petit « colibri »? 

Qui a changé le moindre de ses comportements personnels ou a l’intention de le faire? Oh, pas tous, mais au moins quelques uns d’entre eux?

Prenons quelques exemples pour ceux qui ne voient pas comment traduire leur envie de participer : manger moins de viande, trier ses ordures, vivre avec les saisons et essayer de consommer au maximum prés de chez soi, ne pas utiliser de papier pour les cadeaux de Noël, consommer moins et de manière plus éthique, limiter son utilisation du plastique, des cotons démaquillants, des coton- tiges, lancer une initiative en laquelle on croit, même si c’est difficile et qu’aux yeux de certaines personnes, on passe pour de doux rêveurs, ou simplement juste y participer à son petit niveau tout simplement?

Non je ne suis pas « habitée », je ne suis pas une « écolo » (au sens où on l’entend couramment, et d’ailleurs nous devrions simplement tous l’être!) ou une intégriste de l’environnement, j’ai même (mea culpa) eu moi même cette « prise de conscience » sans doute assez (trop) tardivement… En y réfléchissant c’est en étant au contact régulier de la nature (grâce à la plongée), que je me suis rendue compte de l’urgence à agir, et à la décharge des gens, (nombre d’entre eux vivant majoritairement en ville), beaucoup n’ont sans doute pas réalisé à quel point le « massacre » était avancé… 

J’ai pu constater, non sans une certaine amertume, je vous l’avoue ici, et c’est aussi ça mon « coup de gueule », que lorsque vous lancez une initiative (peut- être à une échelle dérisoire, oui, mais au moins vous vous retroussez les manches et vous essayer de faire quelque chose), tout le monde trouve ça bien (voire génial, pitié au moins ne dites rien si vous ne le pensez pas!), mais rares sont ceux qui y croient vraiment et encore moins nombreux sont ceux qui vous y aident!

Limite à se demander si dans votre dos on ne se moque pas gentiment de cet « idéaliste » que vous êtes devenu… Heureusement pour moi, ça fait bien longtemps que je ne me soucie pas de l’opinion des autres dans mes choix. 

Dans mon entourage, ma famille, mes amis, mes innombrables relations, qui nous a vraiment aidés ou encouragés, par un geste symbolique? Une idée, une mise en relation avec quelqu’un pouvant nous relayer à un niveau pertinent, un simple partage (pour celui qui a une audience et qui pourrait nous en faire profiter sans contrepartie, vu que votre propre initiative est BENEVOLE) avec un commentaire engageant, une recommandation, un achat, fût-il symbolique?

Et bien, à l’heure du premier bilan, la réponse est affligeante : pas grand monde! 

On peut aussi considérer, c’est vrai, que les initiatives personnelles ne servent absolument à rien et que seules les actions systémiques, décidées par les pays, les gouvernements et les politiques ont un réel impact, peut- être… C’est sans doute exact. Et quand on voit la démission de Nicolas Hulot (on l’aime ou pas, mais j’ai la faiblesse de croire qu’il a quand même cru en sa faculté d’influer sur les choses), on se dit qu’hélas sans un peu de pression de la population, de l’opinion, il n’y a guère de changement à attendre rapidement de ce côté là!

Alors, oui, les changements systémiques sont cruciaux, il ne faut pas se leurrer ni en douter, mais à condition que ce ne soit pas une (bonne) excuse pour nous absoudre nous- mêmes, nous simples individus, et ne rien faire, rien faire du tout!

Le début d’année étant toujours celui des bonnes résolutions et, sans intention de vous faire culpabiliser (quoique!), je vous engage à réfléchir en conscience à ce qu’en dehors de tous vos posts et indignations collectives, vous avez envie de faire, à titre individuel et personnel, pour changer un tant soit peu les choses.

Arrêtons de nous lamenter, agissons!

Oui, au- delà de vos coups de gueule, exprimés sur les réseaux à grand renfort de posts « politiquement corrects », qu’allez vous faire VOUS concrètement en 2020?  

 

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Immense fierté, Greg Lecoeur sera ambassadeur de Worldshaper
Article suivant
Prendre soin de soi et de son corps

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Hello François!
    Sans rancune aucune car tu as 100 % raison. Nul ne peut se targuer de faire TOUT ce qu’il faut. Personnellement je ne le fais pas non plus. J’en parlais avec une amie sur la polémique naissante autour des terrasses chauffées. Faut- il ou non les interdire? Si cela met des gens au chômage je pense que non.
    Et oui bien sûr pour les voyages en avion et nos sorties plongée en bateau. Tu as 1000 fois raison.
    Même les fringues WS ne sont pas 100 % écolo. Elles sont bio et fair trade mais leur bilan carbone est pas top non plus! Mais bon y’a pas de coton à Nice et s’il y en avait il serait plaqué or! J’en suis très consciente et c’est aussi pour ça que je dis dans l’article que je ne suis pas une « intégriste » de l’écologie! ça me parait totalement irréalisable. Mais comme toi avec ton pipi sous la douche 🙂 et autres petits gestes, j’essaye au moins de faire quelque chose… Et quand tout le monde fera de même (je ris parce que je ne prends pas beaucoup de risque en disant cela), si tout est nickel, je suis même prête à renoncer aux voyages en avion et à la plongée… Bref tout ça est très compliqué c’est vrai. Ce que je ne supporte plus ce sont les « pleureuses » des réseaux sociaux, et accessoirement mes « amis » qui trouvent ce que je fais génial, mais ne m’ont jamais donné le moindre coup de main, même pas par l’achat très symbolique d’un tote bag à 15 Euros! Voilou! Des bises et à vendredi!

    Répondre
  • Bonjour Anne,

    M’ouais… Bof… C’est le premier de tes articles qui ne provoque pas mon enthousiasme! Et je vais t’expliquer pourquoi.

    Tout d’abord, je m’affranchis sur les efforts pour aider dans ta démarche vestimentaire au travers de Diversign avant et Worldshaper maintenant. J’ai fait un achat de bermuda et je ferai un achat de Tshirt. Je clique régulièrement sur « like » sur tes posts sur ce sujet et je vais continuer. Je publie soit directement soit en partage des articles sur le groupe « amis qui… » pour lequel tu m’as fait l’honneur de m’accepter comme modérateur, contribuant par l’amélioration du contenu à l’augmentation des lectures/lecteurs et donc ceux qui lisent Worldshaper mais aussi tous les articles concernant la pollution et l’écologie. Et j’ai eu une idée pour toi et Worldshaper que je t’exposerai vendredi de vive voix et qui pourrait singulièrement améliorer la diffusion de ta marque et sa reconnaissance.

    Terminé pour le thème Worldshaper! 😉

    Maintenant, je viens sur les efforts que je fais au quotidien pour l’écologie. On va commencer par l’anecdote: je fais pipi sous la douche économisant ainsi une chasse d’eau ou deux par jour!!!! 🙂

    Ensuite, je consommais 7 à 8 litres aux cents kilomètres jusqu’en 2017 et je suis passé par une conduite plus adaptée à 5.3 litres aux cents aujourd’hui. Oui, mais du diesel! Et je ne suis pas convaincu par l’électrique aujourd’hui et sa « non pollution » toute théorique…. Donc je vais continuer comme ça et garder ma voiture encore un bon petit paquet d’années de manière à économiser sur le recyclage de ce véhicule qui interviendra le plus tard possible.

    Et c’est là que je suis un peu circonspect sur cet article de ton blog…

    Qui n’aime pas voler en business class où on met deux fauteuils par rangée au lieu de trois ? Et ça augmente nettement la consommation kilomètres/passager…

    Doit on arrêter de partir en voyages plongées qui sont consommateurs de carbone et donc polluants, mais aussi pédagogiques pour les plongeurs qui savent ainsi mieux ce qu’est la pollution des mers et océans? Quid?

    Je trie mes déchets, mais sont ils réellement traités comme il faut à partir de la prise en charge dans le camion des éboueurs? Nos municipalités / agglomérations communiquent elles assez sur ce sujet? Non, pas du tout! On communique sur le nombre de bacs / an / foyer et le prix de la taxation de ces bacs. Bref, toujours la taxation en réponse à la pollution, mais pas assez sur ce que les agglos font pour améliorer ce qui est fait de nos déchets.

    Nous plongeons sur des bateaux où nous utilisons des gobelets recyclables et des couverts que nous lavons soigneusement avec des serviettes tissus que nous lavons et plus la serviette papier jetable et donc polluante. Mais qui s’occupe à la fédé de la consommation énorme des moteurs de ces bateaux et de l’amélioration de ce point crucial? Nos clubs et nos sociétés de plongée ne sont pas purs et donc nous non plus…

    Bref, ras le bol de la culpabilité et de nos souhaits d’amélioration alors que nous nous préparons à une nouvelle année de plongée avec moteurs hyper consommateurs de gasole / super 98 et kérosène avion!!!!

    Je / tu / ils / elles sont quelque part très volontaires et hypocrites avec oeillères…. Et je ne vois pas de solution… Y a t’il seulement dans nos fédés et organismes divers (PADI / SSI / ANMP et consorts) des services écologie pratique ? Pas celle qui s’occupe des poissons et coraux, mais celle qui s’occupe de la consommation carbone de nos plongées???

    Voilà… C’était mon petit côté révolté habituel et de ce matin… Ça ne va peut être pas plaire… Mais ça mijote depuis trop longtemps et il fallait que je profite de ton blog pour me lâcher sur ce sujet!!!

    Sans rancune??? 😉

    A vendredi et bises!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu