Berlin et la Saxe

Aucun commentaire

 

BERLIN

Il y a à l’Est de l’Allemagne des endroits revigorants, des lieux pleins de style et de romantisme, voire de secrets dans lesquels on se retrouve pleinement.

Les châteaux berlinois : Charlottenburg
Ce qui est intéressant à Charlottenburg c’est son parc immense et gratuit. Son romantisme nous surprend à chaque recoin, statuts aux bâtiments cachés, son ruisseau et ses ponts. Le parc est entièrement gratuit et profite d’une verdure parfois dégagée, parfois sauvage, surprenante, camouflée. Au Nord de Berlin, il fait écho au Tierpark et aux nombreux autres parcs de Berlin, cependant avec une touche de romantisme avec la vue sur le château.

 

 

Autour du mur et de la RDA

 

 

 

Il y a différents endroits dans Berlin où il n’est pas difficile de s’imaginer à quoi ressemblait la RDA. Il faut commencer à la Samariterstraße (U5) et remonter la rue en direction de la tour de l’Alexanderplatz droit devant. Dans la rue Karl Marx, subsiste au-dessus des bâtiments de style très russe de vieilles pancartes de la RDA. Le Kino International pour les premières est encore d’époque. A l’intérieur même les velours bleus sombre ont résisté. Il fait aujourd’hui partout du groupe York Kino dans sa salle unique. N’hésitez pas à entrer et à monter l’étage pour aller boire un café dans un décor chic en boiserie.
Pour longer le mur, il y a deux endroits, la Bernauer allée et la Warschauer Straße.  

 

 

Les endroits abandonnés

 

• Teufelsberg

Teufelsberg, ou montagne du diable, est un de ces lieux abandonnés à faire froid dans le dos. Souvent représentée par une grosse boule rongée par les intempéries, Teufelsberg a quelque chose de mystique. Elle fut tout d’abord érigée par les alliés après la seconde guerre mondiale et reprise par la NSA. C’était donc une station de transmission radio capable de recevoir des signes hertziens. Des visites sont organisées.

 

• Tempelhof ou le parc de l’aéroport

C’est un endroit de rencontres où l’on vient faire griller ses saucisses en été. Tempelholf est une piste d’aéroport désaffectée. Les vélos, Skate Board, et autres sports à roulettes envahissent les immenses chaussées. Si on s’avance un peu plus à l’intérieur et qu’on quitte les voies en béton, on débarque dans un morceau profond de verdure où la nature dissimule un vieil aéroplane. Tempelhof est immense. Il ne faut pas hésiter à s’y perdre.

 

 

 

 

Les endroits où vivre à Berlin…

Les endroits tels que Kreuzberg, Neukölln sont les endroits alternatifs de Berlin. Etant donné que ces deux Kiez sont réputés pour leur côté festif, il est plus difficile de trouver un logement. Les prix sont aussi plus élevés que dans des quartiers légèrement excentrés. Et il n’est pas rare de se retrouver dans une queue longue comme la rue pour aller visiter une chambre. Il est même de coutume de passer un entretien de « collocation » pour trouver un toit sur la tête.  
Pour le sexy et champêtre, il faut se tourner vers Schöneweide ou Steglitz-Zehlendorf qui plus au Sud sont toutefois moins chers et à 30 minutes du centre-ville en S-Bahn.

 

EN SAXE et SAXE-ANHALT

La Saxe fut longtemps une région riche en culture dominée par ses deux grandes villes, Leipzig et Dresde. Leipzig a attiré de nombreux artistes comme Johann Sebastien Bach ou Goethe qui s’inspira de l’Auerbachs Keller (cave) pour écrire son Faust.
Leipzig d’ailleurs plait toujours autant aux artistes, et surtout aux peintres qui suivent le mouvement de l’école de Leipzig avec à sa tête Neo Rauch. L’endroit à ne pas manquer est la Spinnerei. La Spinnerei tient son nom de Spinne (araignées) puisqu’elle fut la filière cotonnière de la ville. Elle fut réinvestie par des artistes, des galeries, une imprimerie, des espaces de travail et même un appartement à louer.
Mais si on ose s’éloigner un peu du brouhaha de la ville, il faut faire un crochet par Wörlitzer Park. Répertorié au patrimoine de l’Unesco, c’est un bijou de romantisme entre fausses grottes, fontaines, labyrinthe et jardins de roses isolée sur une île, avec plusieurs dépendances farfelues, ce parc est également parcouru par un lac qui se divise en branches et que l’on peut parcourir en gondole.
Wörlitzer Park est accessible en voiture.

 

 

 

Les endroits où vivre à Leipzig

Pour le côté artiste, il y a Plagwitz, pour le côté étudiant, Südvorstadt. Certes ces deux quartiers affichent des loyers plus onéreux que ceux des quartiers Nord, cependant ils sont le centre névralgique de la fête et du divertissement.
Leipzig est encore un peu en retrait de Berlin, ce qui fait que les loyers sont bien moins chers que dans la capitale. Sinon les quartiers Nord à 10 minutes du centre-ville sont moins chers et ont une plus forte disponibilité. Les prix à l’achat immobilier sont quant à eux encore très faible, ce qui fait de Leipzig un bon investissement immobilier.

 

Conclusion

L’Allemagne de l’Est, fermée par un mur pendant des décennies, regorge d’endroits inconnus. Il faut s’y aventurer pour avoir une idée de ce qui a été caché pendant si longtemps.

 

Article rédigé par Laure.

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Les saisons idéales pour voyager en Suède
Article suivant
Le carnet de plongée numérique responsable

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu