bilan

Worldshaper : bilan de notre projet un peu dingue en faveur de l’environnement

Pas de commentaire

Worldshaper : bilan de notre projet un peu dingue en faveur de l’environnement

Il y a un peu plus d’un an nous vous faisions part de notre projet… un projet familial… Lancer une marque de vêtements éco- responsable et reverser une part de nos bénéfices à des actions en faveur des océans. Très vite rejoints par des amis, WS a grandi. Et les objectifs, pour l’heure encore (trop) modestes, ont été atteints en Mai dernier…

 

Mieux qu’un long discours, retour sur le bilan des 1 an de notre marque de vêtement éco- responsables Worldshaper, avec une interview à France Bleu Azur, extrait du podcast, photo dans Nice- Matin…

« Faire un shopping local, responsable et qui vous fait du bien, une entreprise niçoise a résolu cette équation.

La certification des produits de la marque offre sans discussion toutes les garanties, Worldshaper ne propose que des textiles vérifiés, labellisés et dont le caractère écologique est avéré.

Par ailleurs, la chaîne de production n’implique pas l’utilisation de produits chimiques nocifs pour la santé et favorise le recyclage, le traitement des eaux usées ou encore la réduction des déchets.

Ce n’est pas fabriqué en Chine pour résumer !

Et les joggings, t-shirt, sweat, polo, débardeurs et même des masques sont modernes et dessinés ici sur la Côte d’Azur.

Les niçois de Worldshaper reversent une partie de ses bénéfices pour les mers et les océans, les animaux en danger et nos plages.

Le premier chèque de 1500€ (une partie de ses bénéfices) a bénéficié à l’association niçoise Paddlecleaner.

Géraldine et Loic organisent des opérations de nettoyage du littoral (du plan d’eau, mais aussi nettoyage de nos rivages) en paddle, actions qui touchent particulièrement les passionnés de plongée que sont les fondateurs de Worldshaper. »

Nous sommes heureux de vous faire part de ce premier bilan…

 

bilan

bilan

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
Article précédent
Comment réussir mon défi fou, mon challenge personnel de 2020?
Article suivant
Je ne connais pas l’envie, et ça me rend heureuse!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu