immersion

Les modes d’immersion au départ du bateau

Aucun commentaire

Les modes d’immersion méritent amplement deux articles à part entière.

Comment s’immerger en partant du bateau?

Et une fois dans l’eau comment s’immerger et descendre (cela fera l’objet d’un autre article) à la profondeur souhaitée?

Deux temps forts (sujets de bien des inquiétudes ou de péripéties) d’une plongée pour un débutant qui en général peut connaître quelques difficultés lors de ces étapes.

Alors pour sauter du bateau il y a 2, voire 3 techniques que vous serez amenés à utiliser en fonction du style d’embarcation utilisée et des conditions. Les bateaux un peu conséquents permettent en général le saut droit. En clair vous faites, détendeur en bouche, masque en place, les deux étant tenus d’une main, un simple pas en avant, avec votre gilet gonflé. facile, clair et net. Pas de difficulté.

La deuxième est, une fois tout équipé et gilet gonflé, palmes aux pieds, toujours avec le masque et le détendeur en place, en ayant pris soin de regarder derrière soi, de se laisser tomber en arrière.  C’est la bascule arrière. Attention, pas d’impulsion, sinon c’est la cabriole assurée et ce n’est pas du tout le moment, lourd comme un plomb et tout arnaché, de vous prendre pour le gymnaste du coin. Non on se laisse juste tomber comme un gros paquet qu’on est, et la bascule arrière sera des plus réussies. Recommandée sur les petits bateaux et les zodiacs, elle est parfois un stress pour les débutants. Sachez qu’après quelques plongées et un peu de  pratique vous n’y penserez même plus et cela deviendra ultra naturel. C’est ma préférée, trés bien enseignée par mon club formateur la Plongée Aigle Nautique à Nice! 

Dernière possibilité d’immersion: s’équiper dans l’eau. Si la mer n’est pas trop agitée, c’est assez sympa aussi. Vous descendez délicatement votre gilet gonflé et votre bloc, vous vous mettez à l’eau et là vous faites comme si vous alliez vous asseoir sur votre stab. Vous l’enfilez et la réglez dans l’eau. Tout se fait en apesanteur, pas de mal de dos, c’est une bonne méthode pour les petits fluets qui tiennent à peine debout comme moi une fois la bouteille sur le dos à l’extérieur de l’eau.

A vous de choisir!

  •  
  •  
  •  
Article précédent
Les 7 erreurs du débutant
Article suivant
Les modes d’immersion au départ de la plongée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu