bonheur

Grand Bonheur, petits bonheurs, mes amis et mes copines!

4 Commentaires

Grand Bonheur, petits bonheurs, mes amis et mes copines!

Il y a longtemps que je n’avais pas « gratouillé » quelques lignes dans la catégorie de mes articles « dans ma bulle », bien rangées, « bien planquées surtout » , celle de mes réflexions plus personnelles, plus intimes. Aujourd’hui c’est le « Bonheur », ou plutôt les bonheurs qui m’y conduisent. Le Bonheur et l’amitié aussi…

J’ai ouvert les yeux ce matin sur le post messenger d’une amie qui me pousse à méditer (elle a raison!) pour me gorger d’énergies plus positives, moi qui en « prends » souvent de « pas très bonnes », c’est un doux euphémisme,  au quotidien, (c’est mon job qui veut ça, et soyons clairs je l’aime et je ne m’en plains pas!), mais c’est un fait!

Voici donc les 4 pensées du matin qui m’ont donné envie d’écrire ce petit billet.

Je laisse le soin aux curieux de les découvrir en zoomant dessus…

 

 

Ces pensées m’ont donc conduite à réfléchir dés potron- minet à des sujets sérieux et avoir envie d’en partager une partie avec vous.

Dans la vie il y a les grands et les petits bonheurs…  

Poncif ou pas, c’est assez largement connu et partagé.

Parmi les grands à titre d’exemple: avoir un enfant, trouver l’âme soeur, se marier (ou pas), accomplir ses passions, faire le métier qu’on aime, et par dessus tout savoir que ses proches se portent bien, ou que lors de contrôles réguliers, votre santé va vous permettre de continuer à profiter de tout cela (de tout ce, et de tous ceux), qui vous entoure et vous porte plus loin…

Parmi les petits, toujours à titre d’exemple car ils sont, eux, innombrables (et ils varient en fonction des personnalités), j’en citerai quelques uns qui me concernent: « faire une grasse mat passée à « geeker » un café à la main, aller plonger, faire une balade en forêt, dans la nature ou en montagne, chercher des champignons, lire un bon bouquin au coin du feu, regarder des séries ou des bons films avec la main de mon amour dans  la mienne, skier (avec lui), faire des raquettes, nager, boire un bon spritz en Italie (en amoureux ou entre amis), sortir avec des potes, m’attabler avec eux autour d’un bon repas, passer du temps (trop rare) en famille à regarder grandir les enfants et bien vieillir nos parents…

Ma mère a toujours  été une adepte de la culture quotidienne  des « petits bonheurs », pas ceux que l’argent procure (même si ça  aide bien aussi soyons clairs!), les petits, ceux que vous pouvez collectionner chaque jour, juste en faisant une bonne blague qui fait rire quelqu’un! Perso j’adore faire rire les gens!

Et ce sujet du BONHEUR ou des petits BONHEURS m’a bien évidemment tout naturellement amenée à celui de l’amitié.

Au cours de ma première moitié de vie (j’ai 50 ans, je compte donc bien en vivre encore le double, le calcul est vite fait!), j’ai toujours eu l’immense chance  d’être magnifiquement entourée.  Par l’amour de ma famille, par l’amour de ceux qui ont partagé ma vie, par mes amis d’enfance -qui sont et resteront à part dans mon coeur-, par mes amis, par mes copines (mais ça c’est très nouveau pour moi, j’y reviendrai!), par mes relations amicales, par des (plus mes, et oui car pas tous! ) collègues bienveillants…

Je le dis souvent et je ne sais pas si les gens me croient (et pour tout vous avouer, à vous, qui me lisez régulièrement, je m’en fous!), je ne connais pas l’Envie, ce sentiment si négatif qui peut vous gâcher la Vie. 

Quand quelqu’un est heureux, je le suis aussi! Basta! Je ne suis pas en train de me dire avec aigreur que « lui a cette chance et pas moi ». C’est une pensée qui ne me traverse jamais l’esprit. Jamais!

Si cela vous arrive, essayez! Vous verrez, c’est super reposant, positif et on ne voit plus les choses de la même manière.

J’ai donc depuis toujours la chance et le grand bonheur d’être bien entourée, disais- je. J’en suis consciente.

Mais je ne sais pas si c’est parce que j’ai un petit côté « garçon manqué », j’ai découvert le grand bonheur « d’avoir des copines » depuis un  an ou deux, pas plus. J’étais passée à côté de cela!! Moi qui suis très sérieuse pour certaines choses, mais qui peut aussi avoir toujours 15 ans dans la tête pour d’autres, je me suis aperçue tout récemment de ce gros vide dans mon parcours perso! Les copines!

Ma mère (vous vous en apercevez je suis très imprégnée des pensées de ma mère, qui du reste écrit remarquablement et n’a pas eu le succès qu’elle aurait mérité!), dit toujours « dans la vie, il n’y a pas d’amitié, il n’y a que des moments d’amitié »…  Je partage assez cette vision des choses, car vous remarquerez combien des gens que vous voyez sans cesse et peuvent être omniprésents à des moments de votre vie, en sortent tout aussi rapidement, pendant de longues périodes, parfois sans raison spéciale, quelquefois juste par le fait de ne plus partager le même quotidien, les mêmes activités, les mêmes délires…

Pour autant ce n’est pas à 100 % vrai pour moi, car malgré des hauts et des bas, de longues absences, ils sont toujours là « en veille », on est « en veille réciproque d’ailleurs »,  ils comptent pour vous, comme vous comptez pour eux. Vous les voyez trois fois par an mais vous les aimez, ils vous aiment, vous partagez des souvenirs irremplaçables, uniques et magiques, ceux de votre jeunesse. On le sait, ils le savent et ça suffit.

Alors pour revenir aux copines, oui parlons des copines!

J’avoue que pour moi c’est une découverte vraiment récente! Des « âmes soeurs » au féminin, semblables à vous sur certains sujets, avec de grosses affinités, ou au contraire très différentes, très enrichissantes, peu importe en fait! Ce sont des personnes avec lesquelles lors d’un échange, « vous vous reconnaissez », c’est assez difficile à expliquer, à formuler. Qui vont, vous le savez intuitivement, vous  « faire du bien », ou vice et versa. Des « nanas », avec lesquelles vous échangez, vous vous confiez, vous délirez, vous faites des selfies ou des photos que vos mecs qualifient de « débiles », avec lesquelles vous vous projetez ou faites des projets aussi (c’est différent!).

Avec lesquelles vous vous initiez à des sujets et des activités futiles, sans vos moitiés respectives, qui ne comprennent pas le quart de vos moments de fou- rires  et même de vos sujets de rigolades… Alors là, c’est clair, pour moi c’est nouveau, et j’aime!

Elles sont d’ailleurs aussi des amies, mais, elles, en plus, elles sont des COPINES! On s’écrit tous les jours, on s’appelle (pas beaucoup), on se textote (beaucoup plus), on échange des points de vue, on s’envoie des tonnes d’infos, on se remonte le moral, on se passe des tuyaux, et là, j’avoue encore, c’est un vrai petit bonheur, inconnu jusqu’ici, qui doucement est en train de se muer en GRAND BONHEUR de ma vie! 

Alors les pessimistes, vous voyez, à 50 ans on peut encore faire de belles découvertes!

Et merci les filles!

#Quinquados, #Quinquactives, #Friendship, #Copines, #Amitié, #Expériences, #Bonheur #Délires :-)!!

#Instagram VAN @bord_elles

 

bonheur

  •  
  •  
  •  
Article précédent
La raréfaction des espèces, ça vous parle?
Article suivant
De Diversign à Worldshaper, l’histoire d’un projet un peu dingue au service de l’environnement!

4 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu