sensations

Mes 5 plus belles sensations en plongée

3 Commentaires

Mes 5 plus belles sensations en plongée… check point! 

Un article rédigé au coeur d’une période intense en activité pour moi. C’est ce style d’article que j’aime écrire dans les périodes où le travail et la saison ne me permettent pas de m’adonner à notre activité préférée. Je le fais le soir, en rentrant chez moi aprés une bonne journée, pour me détendre en revivant mentalement des moments de plaisir en plongée. Et je les fais partager… 

Alors ces sensations, quelles sont- elles?

 

La luminosité

Ma surprise (immense) quand j’ai découvert que même dans des eaux a priori sombres et opaques vues du bateau, une fois passée sous la surface, il pouvait y avoir tant de lumière, de clarté et de visibilité sur le spot où l’on venait de nous larguer. Une luminosité qui pouvait être belle et forte. Un souvenir intact, une sensation hors du commun que j’avais envie de vous décrire. 

 

 

La sensation d’apesanteur

Cette sensation si singulière que seuls les astronautes et les plongeurs connaissent. Un sentiment de légèreté, fabuleux, qui est je crois celui qui me marque le plus dans la pratique de cette activité. Avec son corollaire un peu perturbant pour les débutants. Il faut apprivoiser la notion de flottabilité. Mais une fois maitrisée, quel pied!

 

plonger

 

 

La sensation d’appartenir à une autre réalité, de passer dans une autre dimension.

Etroitement lié à la précédente, j’ai décrit ce plaisir procuré par la plongée dans un article précédent. Les maîtres mots pour moi de cette dimension sont découverte, beauté, zénitude, ralenti et plénitude. Que seraient les vôtres?

 

 

Plonger sensation

 

La découverte justement revenons y…

Découvrir des merveilles infiniment grandes ou infiniment petites. Croiser le regard d’un requin baleine (le plus grand poisson au monde), ou celui d’un hippocampe Pygmée (plus petit qu’un quart de grain de riz)! Pas la même limonade, n’est ce pas? 

En dehors du fait que c’est rare et splendide, vous êtes habité par le sentiment d’avoir une chance inouïe. Et encore plus quand cela arrive sur certains spots, dans la même plongée.

Côtoyer la Nature à l’état pur, avec un ressenti (le mien), celui de se faire petite pour l’admirer sans la déranger, ou le moins possible.

Découvrir des paysages insoupçonnés, les mers recouvrent 2/3 de la surface du globe et seuls quelques initiés en profitent. L’envie de rencontrer certaines espèces: mon futur sujet serait le nudibranche mouton… Et vous, si vous aviez le choix ce serait quoi? 

 

requins baleine

 

 

Respirer sous l’eau comme à l’extérieur

Passée l’initiation, réaliser que grâce au détendeur, vous respirez sous l’eau normalement. Sans stress, sans difficulté, et presque sans y penser. Etrange super « pouvoir », non? Cette respiration elle aussi si spéciale qu’elle a sur moi les mêmes bienfaits que la méditation: elle me permet d’atteindre un certaine forme de zénitude… 

 

sensation

 

Tout ça me renvoie à la notion de communauté.

Savez- vous qu’en France seules 350 000 personnes environ pratiquent ce sport étrange et un peu magique?

Je suis assez surprise de voir que les jeunes ne sont pas plus motivés que ça de tenter cette expérience hors normes… de côtoyer ce milieu et de ressentir ces sensations… D’où cela vient- il? Manque de curiosité? Appréhension pour un milieu qui n’est pas naturel pour nous qui avons des poumons… et nul ne peut le nier qui n’est pas exempt de danger non plus? Je ne sais pas. Mais c’est bien dommage car ils se privent de tout cela, sensations et plaisir des yeux! 

 

sensation

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent
La petite angoisse avant de replonger, vous connaissez?
Article suivant
Covid-19 : attention à ne pas reprendre la plongée trop vite!! Les Recommandations de la FFESSM

3 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu